mini-ardenne
connexion
Se connecter






×
Pas encore inscrit ?

Mot de passe oublié ?

Formulaire d'inscription








Un e-mail va être envoyé à cette adresse.
Il contient un lien sur lequel vous pourrez cliquer pour activer votre inscription.


×
Réinitialisation du mot de passe
Un e-mail automatique va être envoyé à l’adresse sur laquelle vous vous êtes inscrit.

En cliquant sur le lien qu'il contient, vous pourrez ensuite régénérer un nouveau mot de passe.


×
Pierre Haina

CC BY 4.0 Butaes
Morville
Durbuy
Long bloc de poudingue dressé et blanchi appelé aussi "Pierre des Ancêtres" ou "Menhir Blanc", au sommet de la colline dominant le paysage.
La légende raconte que la Pierre Haina cache un trou descendant vers l’Enfer.
Parfois, le démon soulève la pierre pour sortir à l’air libre et se livrer à ses oeuvres maléfiques. Il se repose ensuite sur son lit à quelques pas de là, le Lit du diable.

Une tradition veut que la Pierre Haina soit blanchie tous les ans à l’équinoxe de printemps, le 21 mars, manière de "purifier" l’endroit et en tenir le diable éloigné.
Cette tradition, oubliée un certain temps a été rehabilitée en 1975.

On l’appelle aussi "Pierre du Boussu Curé" car elle serait le résultat d’un châtiment divin : un prêtre ayant blasphémé à cet endroit aurait été pétrifié.

Elle était connue des bâtisseurs de mégalithes au Néolithique. Peut-être l’ont-ils prise comme point de repère pour positionner certains dolmens ou menhirs.

1
carte
Durbuy
1
balade
Le Site mégalithique de Wéris
CC BY-SA 3.0 Ingrid Beullens
Wéris 1
km
8.7

Sur les traces de l’homme du Néolithique
4
POI proches
Jean-Pol Grandmont
Wéris 1.2
Cette église romane date de 1050. Les 3 nefs se terminent par un chœur semi-circulaire flanqué d’une chapelle gothique (16è) et de la sacristie (20è).
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Morville 0.2
Ce bloc de poudingue forme vaguement un lit.
Il est à l’origine d’une légende qui raconte la rencontre d’un meunier avec le diable.

Jean Housen
Wéris 1.1
Musée illustrant la vie quotidienne et les pratiques funéraires des sociétés néolithiques d’agriculteurs éleveurs, bâtisseurs des mégalithes en Europe occidentale.