boutique
carte
équipement
pictos
encyclopédie
home
encyclopédievilles et villages
Saint-Hubert
Saint-Hubert
Saint-Hubert
Saint-Hubert est un centre touristique important de l'Ardenne. La ville jouit d’un vaste environnement boisé, partagé entre possessions privées, communales et royales. La forêt de Freyr et le domaine Saint-Michel sont ainsi deux ensembles contigus de forêts mixtes proposant une grande variété de paysages et une qualité biologique exceptionnelle sur près de 30.000 hectares (partagés entre plusieurs communes). La pratique du tourisme cohabite avec celle de l'exploitation forestière, des études agronomiques et de la chasse.

Source : Wikipedia
Aérodrome de Saint-Hubert
Aéro-club des Ardennes organisant des cours de pilotage et des vols de vulgarisation.
Par ailleurs, le Centre National de Vol à Voile propose des stages d'animation et de perfectionnement au vol en planeur.
Basilique de Saint-Hubert
© Jean-Pol Grandmont
L’impressionnante crypte du 11è siècle
Basilique de style gothique flamboyant (16è). Elle a été bâtie sur la place d’une crypte datant de 1064.
Le plan est en forme de croix latine.
Elle a une longueur de 81,50, une largeur de 30,50 m et mesure 65 m de hauteur.
Elle comporte 5 nefs, un déambulatoire et 13 chapelles rayonnantes.

A l’intérieur, les coûtes sont en brique.
Le cénotaphe est en marbre de Saint-Hubert.
Il y a également des stalles de 62 places décorées de 18
panneaux sculptés.
Le Maître autel est de style baroque.
Le trésor comprend des pièces très anciennes.
Centre Redouté
Centre d'expositions.
Pierre Redouté (1759-1840), surnommé "Le Raphaël des Fleurs", a donné des leçons de peinture aux dames les plus connues de Paris.
Sa statue se dresse deavnt l'hôtel de ville.
Son frère Henri-Joseph a pris part à l'expédition de Napoléon en Egypte en 1798)
Il a travaillé avec 150 érudits à la "Description d'Egypte".
Eglise Saint-Gilles-au-Pré
© Jean-Pol Grandmont
La plus vieille église de la Province de Luxembourg après celle de Waha.
Sa tour massive est d'origine (1064).
Le plafond et le choeur datent de 1657, le tambour d'entrée du porche de 1739, la cloche de 1589 et les tombes du 18è et 19è.

A l'intérieur se trouve un maître-autel de style Louis XIII.
Le presbytère se trouve au n°56 de la Rue Saint-Gilles.

1064 L'église est construite.

1739 Le tambour d'entrée est ajouté.

1809 L'église n'est plus l'église paroissiale du bourg.

1861 Le cimetière paroissial est ôté.

1949 L'église est entièrement restaurée.
Journée internationale de la chasse
© Jean-Pol Grandmont
Photo Jean-Pol Grandmont (Wikipédia)

De nombreux chasseurs belges, français, allemands se rassemblent pour fêter leur "journée de la chasse".

A 11 heures, une grand-messe, accompagnée par les trompes de la "Royale Forêt Saint-Hubert" est célébrée avec force solennité en la somptueuse basilique.
Au cours de la cérémonie, le prêtre bénit les animaux et partage le pain consacré de Saint-Hubert, lequel s'il est mangé à jeûn aurait la vertu de protéger contre la rage.
Ce pain béni, à ce qu'on dit, agirait également sur les chiens de chasse.
Autrefois, lorsqu'un chien avait été mordu par un animal enragé, son propriétaire s'empressait de la conduire chez les moines de Saint-Hubert. Ceux-ci possédaient des clefs de fer qu'avaient touchées l'étole de Saint-Hubert, ils les chauffaient au rouge et les appliquaient ensuite sur la chair blessée du chien.L'efficacité de ce remède, ne fut heureusement jamais testée sur l'homme.

L'après-midi du même jour, à 15 heures, a lieu le défilé historique à travers les rues de la ville.
L'histoire de Saint-Hubert y est évoquée, et l'accent est mis sur le miracle de Saint-Hubert : l'apparition devant le saint chasseur, d'un cerf portant entre ses bois une croix lumineuse, et l'appel à la conversion qui lui fut adressé par une voix inconnue.

A la procession prennent part des équipages de chasse aux couleurs chatoyantes, avec leur meute de chiens. On y voit aussi quelques fauconniers.

La fête de Saint-Hubert proprement dite est célébrée à Saint-Hubert le 3 novembre et il y a également une grand-messe avec accompagnement par les trompes de la "Royale Forêt Saint-Hubert".
Monument Roi Albert de St-Hubert
© mini-ardenne
Petite stèle dédiée au Roi Albert.
On peut y lire : "Sur le sommet où il s'attarda souvent, le Roi Albert Ier s'arrêta longuement dans l'automne 1933. A son dernier voyage solitaire au coeur de nos forêts".
Palais abbatial de Saint-Hubert
Palais abbatial originaire du 7è siècle, de style classique français en pierres calcaires dont les briques sont peintes. L'ensemble forme un U fermé par une grille
Les colonnes ioniques en marbre reçoivent les arcades des trois avant-corps.
Les fenêtres de l'étages sont coiffées de frontons alternativement courbes et triangulaires.
Les façades latérales sont dotées de frontons triangulaires et chronogrammes mentionnant le nom de l'abbé bâtisseur : Célestin de Jong et date de construction (1729).
La façade supérieure est surmontée d'un fronton courbe qui porte la devise de l'abbé : "Amore non timore" : "Par l'amour et non par la crainte" et le millésime 1729, année de reconstruction de l'abbaye.

Propriété de l'Etat : siège des Archives du Royaume et des Services culturels de la Province de Luxembourg.
Parc à gibier de Saint-Hubert
Gibier d'Ardenne en semi-liberté.
Cerfs, daims, chevreuils, sangliers et mouflons.
Porte du Parc
Vestige en briques et en pierres d'une tour d'enceinte de la ville.
Une enceinte de 1km de périmètre entourait l'ensemble des bâtiments monastiques.
Statue Joseph Redouté
Statue à l'effigie de Joseph Redouté.

Pierre Redouté (1759-1840), surnommé "Le Raphaël des Fleurs", a donné des leçons de peinture aux dames les plus connues de Paris.
Sa statue se dresse deavnt l'hôtel de ville.
Son frère Henri-Joseph a pris part à l'expédition de Napoléon en Egypte en 1798)
Il a travaillé avec 150 érudits à la "Description d'Egypte".