boutique

carte
map
web
app
Poulseur
PoulseurPhoto Jean Housen

AywailleLocaliser sur la carte
Donjon Reinarstein
Localiser sur la carteAncien château Renarstein-sous-Poulseur, construit durant l'empire romain pour s'opposer aux invasions barbares. Donjon du 13è, à proximité de l'ancienne voie romaine du Condroz.
Au 14è, la forteresse devient propriété des Waismes, seigneurs de Reinarstein.
Au 15è, elle appartint au seigneur de Poulseur Gilles de Many, considéré comme un Don Juan wallon.
Eglise du Sacré-Coeur de Poulseur
Eglise du Sacré-Coeur de PoulseurPhoto Jean Housen
Localiser sur la carteEglise devenue paroissiale en 1842.

Sa fondation remonte à 1090. Elle était dédiée à Saint-Servais et dépendait de Comblain-au-Pont.
Un chanoine liégeois, de Soheit, fils d'un seigneur de Poulseur la reconstruisit en 1510.
On l'agrandit en 1645 puis en 1761.
Elle fut à nouveau reconstruite en 1844 et rénovée par l'architecte Sacré en 1906.
Maison du Peuple de Poulseur
Localiser sur la carteMaison construite à la fin du 19è à l'initiative des ouvriers carriers sprimontois qui s'étaient regroupés en société coopérative.
Elle fut détruite en 1914 puis reconstruite en 1924 dans le style Art déco.
Elle est restée propriété de l'Union coopérative de Liège jusqu'en 1989 puis acquise par la commune en 1997.
Elle fut inscrite à la liste du Patrimoine wallon en 2001.
L'aménagement des locaux fut terminé en 2008.
Maison écluisière de Poulseur
Localiser sur la carteAncienne maison éclusière hollandaise
édifiée vers 1830. Isolée en bordure de la boucle de l'Ourthe.
Vicinal Poulseur-Trooz (anc.)
Localiser sur la carteDans un premier temps, le groupe Liège-Limbourg a exploité la ligne Poulseur - Chanxhe - Sprimont (9 km).
L'adjudication des travaux eut lieu en 1887.
Ce fut également la dernière à rester en service.
La ligne était conçue pour transporter des wagons de matériel lourd.
Juste après avoir quitté l'assiette de la ligne 43 vers Jemelle, la ligne traversait l'Ourthe pour se diriger vers Sprimont.
Une courbe de très faible rayon obligeait à desserrer les attelages au maximum afin de la franchir.
Plusieurs raccordements privés jalonnaient la ligne.
Alors qu'elle avait echappé aux destructions de la première guerre mondiale, la seconde fut plus destructrice, notamment l'explosion du Pont de Chanxhe. On retrouve toujours sur la ligne certains wagons abandonnés durant le conflit. Les carrières eurent à souffrir également de l'inactivité engendrée.
La ligne ne reprit vigueur qu'en 1961, grâce à des commandes de pierres par la Hollande. Elle survit encore jusque 1965. La ligne fut ensuite démontée définitivement.
Ecluse du Canal de l’Ourthe à Poulseur Localiser sur la carte
Gare de Poulseur Localiser sur la carte