boutique

carte
map
web
app
Morville
MorvillePhoto Jean Housen

DurbuyLocaliser sur la carteMorville est un hameau de la commune de Durbuy, situé près du village de Wéris, au sein du site mégalithique.

Plusieurs légendes sont liées au hameau de Morville, grâce à d'imposants blocs de poudingue à la forme biscornue : la Pierre Haina ou encore le Lit du diable.


Lit du diable
Lit du diablePhoto mini-planet
Bloc de poudingue formant vaguement un lit.
La légende raconte qu'un jour d'été très sec, un meunier établi sur l'Aisne manquait d'eau pour son moulin.
Satan lui propose alors de construire une digue en une seule nuit s'il lui livre son âme.
Le meunier accepte mais seulement après avoir pu vérifier le résultat. Le lendemain matin, le travail accompli, le diable vient réclamer son dû mais c'est le chien du meunier qui arrive à sa place.
Trompé, Satan fou de colère détruit la digue qu'il avait construite mais éreinté, il se couche sur la pierre qui porte à présent son nom.
A voir à Roche-à-Frêne, les restes de la digue.
Pierre Haina
Pierre HainaPhoto mini-planet
Long bloc de poudingue dressé et blanchi appelé aussi "Pierre des Ancêtres" ou "Menhir Blanc", au sommet de la colline dominant le paysage.

La légende raconte que la Pierre Haina cache un trou descendant vers l'Enfer.
Parfois, le démon soulève la pierre pour sortir à l'air libre et se livrer à ses oeuvres maléfiques. Il se repose ensuite sur son lit à quelques pas de là, le Lit du diable.

Une tradition veut que la Pierre Haina soit blanchie tous les ans à l'équinoxe de printemps, le 21 mars, manière de "purifier" l'endroit et en tenir le diable éloigné.
Cette tradition, oubliée un certain temps a été rehabilitée en 1975.


On l'appelle aussi "Pierre du Boussu Curé" car elle serait le résultat d'un châtiment divin : un prêtre ayant blasphémé à cet endroit aurait été pétrifié.


Elle était connue des bâtisseurs de mégalithes au Néolithique. Peut-être l'ont-ils prise comme point de repère pour positionner certains dolmens ou menhirs.