mini-ardenne
connexion
Se connecter






×
Pas encore inscrit ?

Mot de passe oublié ?

Formulaire d'inscription








5 + 2 =

Un e-mail va être envoyé à cette adresse.
Il contient un lien sur lequel vous pourrez cliquer pour activer votre inscription.


×
Réinitialisation du mot de passe
Un e-mail automatique va être envoyé à l’adresse sur laquelle vous vous êtes inscrit.

En cliquant sur le lien qu'il contient, vous pourrez ensuite régénérer un nouveau mot de passe.


×
Maison Villers
Maison Villers
Public Domain Murray Bosinsky
Chemin-Rue
Malmedy
Cette maison constitue le seul exemple malmédien de l’architecture patricienne du premier quart du 18è siècle. Il s’agit d’une construction en briques enduites et pierres pour les soubassements.
Les baies des fenêtres sont liaisonnées avec déharpements, celles des portes sont en plein cintre, inscrites dans le rectangle.
L’imposante toiture d’ardoise, à croupets en dessous d’un niveau à la Mansart.

La Correspondance des façades antérieure et postérieure avec enrichissements, côté rue (fronton et consoles à l’entrée, bardeaux d’appui en cordon unissent les cinq travées de chaque étage, lucarnes richement ornées au premier étage de la toiture).

Date inscrite sur le fronton de la porte d’entrée : 1724

Plusieurs auteurs affirment sans citer leurs sources que sa campagne de construction se situe entre 1714 et 1724.
Préhistoire : avant -3000 (premières écritures)
Antiquité : -3000 à 476 (chute de l'empire romain d'occident)
Moyen-Age : 476 à 1453 (chute de l'empire romain d'orient)
Temps modernes : 1453 à 1789 (Révolution française)
Epoque contemporaine : 1789 à 1945 (Fin de la seconde guerre mondiale)
Histoire récente : 1945 à nos jours
1724
La maison est édifiée à l’initiative de Quirin Joseph Dester par l’architecte : Laurenz Mefferdatis d’Aix-la-Chapelle. Conseiller du Prince-Abbé, Quirin Joseph Dester la vend à Hubert Cavens, ancien Bourgmestre.
1779
La fille de Quirin Joseph Dester, Anne-Elisabeth se marie avec Nicolas Mostert d’Eupen et reçoit la maison en cadeau de noces. Par la suite, elle appartient aux époux Villers-Mostert puis à mademoiselle Simone Villers.
1944
La maison est miraculeusement épargnée des bombes lors de l’offensive.
1998
L’habitation devient la propriété de l’ Administration Communale de Malmedy.
Ajouter à mes favoris
2
cartes
Hautes Fagnes
Haute Amblève
1
balade
Une boucle familiale autour d’un point d’intérêt remarquable (family)
CC BY-SA 3.0 CathLegrand
Une boucle familiale autour d’un point d’intérêt remarquable (family)
Malmedy 0.1
km
7.4

Malmedy vu d’en haut
2
7
POI proches
Floriheid 1.1
Vestige témoin du supplice qu’encoururent les frères Renard pour avoir assassiné le curé de Xhignesse en 1778.
CC BY-SA 3.0 Wi1234
Malmedy 0.4
Ce calvaire fut érigé par le capucin Albert de Dinant en 1728.
CC BY-SA 3.0 Laika
Malmedy 0.2
Ancienne église abbatiale style Louis XVI. La façade est dominée par deux tours. Le carillon de 35 cloches a été fondu par le malmedien Martin Legros (1786).
Malmedy 0.5
Cette chapelle classée de 1755 de style classique Renaissance fut construite sur les plans de l’architecte de la cathédrale Saint-Aubin de Namur, Gaetano-Matteo Pizzoni.
Malmedy 0.1
Dans cette chapelle classée, on y trouve une chaire de vérité (fin 17è), 2 confessionnaux (fin 17è) ainsi qu’une Vierge à l’enfant, sculpture de l’école de Jean Delcour.
Malmedy 0.3
Dans ce lieu de pèlerinage, les murs intérieurs sont recouverts d’ex-voto.
Malmedy 0.2
Cette chapelle du 18è siècle a été restaurée et transformée en funérarium.
D’architecture d’aspect un peu sévère, elle est à rapprocher de celle de la cathédrale.

Malmedy 0.4
Ce crucifix se situe sur le chemin de croix du Père Albert de Dinant, prédicateur à Malmedy et auteur du choix des stations.
Malmedy 0.1
Croix en pierre de taille.
Malmedy 0.1
Le socle ancien fait corps avec des murets modernes, le tout rappelle un autel.

On peut y lire:
"Souvenir de la mission donnée par les révérends pères jésuites dans la paroisse de Malmedy du 11

Malmedy 0.5
Calvaire moderne "A Crucifix" lié à la légende de St-Remacle et érigé sur une source.
La légende dit que Saint Remacle, apôtre des Ardennes, renversa l’autel de Diane, qui se trouvait à cet endroit e

CC BY-SA 3.0 BUFO8
Malmedy 0.3
Il s’agit d’un des derniers témoins des fortifications de 1601.
Elle se compose d’une ancienne porte de la ville et d’une tour forte.

CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Malmedy 0.1
Edifice construit en 1901 grâce à un don de Jules Steinbach, un puissant industriel papetier.
Malmedy 0.5
Kiosque (1934) fleuri qui profite durant toute l’année d’une décoration originale et qui abrite les bustes de Beethoven, Mozart et Wagner.

CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Malmedy 0.6
Cet important bâtiment néo-classique a été construit de 1912 à 1914 (époque prussienne) sur les plans de l’architecte allemand Schultze. Il est le siège actuel du Ministère des Finances.
CC BY-SA 3.0 BUFO8
Malmedy 0.1
Cette bâtisse à la façade décor néo-classique enduite, classée en 1973, abrite le musée du papier.


080 33 70 58
Malmedy 0.6
Maison typique de la fin du 17è, relatant la vie populaire, folklore, ethnologie.
On y trouve également une reconstitution d’un intérieur de "petites gens" à l’époque de la révolution française : cha

Malmedy 0.2
Cet ancien monastère fondé en 1708 abrite notamment les bureaux de l’Office communal du Tourisme depuis 1985.
Malmedy 0.2
Buste en bronze dédié à la mémoire de l’ Abbé Peters, abbé à Comblain-au-Pont, résistant pendant la seconde guerre mondiale.
Il combat la propagande de la "Hitler jugend".
Il aide plusieurs jeunes d

CC BY-SA 3.0 Joachim Köhler
Malmedy 0.1
Ce monument érigé en 1781 était le symbole de l’autorité du prince.
Malmedy 0.1
Plaine de jeux de 800 m² couverte et chauffée.
Réductions pour enfants d’une même famille.
Forfaits anniversaire.

0494 26 34 85
Malmedy 0.5
Pont d’architecture simple avec une arche en schiste ardoisier de Recht (18è).
Malmedy 0.4
Pont composé de 5 arches en calcaire et grès arkose (18è).
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Malmedy 0.1
Bâtiment en pierre et taille de France, construit en 1901 à la demande de Jules Steinbach en l’honneur de sa fille Juliette, orné de bas-reliefs qui abrite la justice de paix et certains services comm