mini-ardenne
connexion
Se connecter






×
Pas encore inscrit ?

Mot de passe oublié ?

Formulaire d'inscription








Un e-mail va être envoyé à cette adresse.
Il contient un lien sur lequel vous pourrez cliquer pour activer votre inscription.


×
Réinitialisation du mot de passe
Un e-mail automatique va être envoyé à l’adresse sur laquelle vous vous êtes inscrit.

En cliquant sur le lien qu'il contient, vous pourrez ensuite régénérer un nouveau mot de passe.


×
Château de Franchimont
Château de Franchimont
Min’s
Allée du Château 17
Château de Franchimont
Theux
https://chateau-franchimont.be/fr/accueil
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_Franchimont
https://fr.tripadvisor.be/Attraction_Review-g1081521-d2366067-Reviews-Chateau_de_Franchimont-Theux_L...
https://www.facebook.com/chateaudefranchimont
Retour au 11è siècle

Ce château a été construit autour d’une cour rectangulaire, vraisemblablement à l’initiative de l’évêque Henri de Verdun (1075-1091) ou de son successeur Otbert (1091-1119).
Le but fut de défendre la marche orientale de la jeune principauté liégeoise.
Il se visite les mois d’avril, mai, juin, juillet, août et septembre, tous les jours de 10h à 18h.
Durant les mois de février, mars, octobre, novembre et décembre, uniquement les week-ends et jours fériés de 11h à 17h.
Le château est fermé (sauf réservation) tout le mois de janvier.
Préhistoire : avant -3000 (premières écritures)
Antiquité : -3000 à 476 (chute de l'empire romain d'occident)
Moyen-Age : 476 à 1453 (chute de l'empire romain d'orient)
Temps modernes : 1453 à 1789 (Révolution française)
Epoque contemporaine : 1789 à 1945 (Fin de la seconde guerre mondiale)
Histoire récente : 1945 à nos jours
1195
Le duc de Brabant occupe le château.
1263
Des troupes lorraines assiègent vainement le château.
1285
Henri de Gueldre, ancien évêque destitué par le pape, est tué au pied du château. Il tentait une incursion à la tête d’une bande de pillards.
1290
Le gouverneur de Limbourg, ayant des sujets de plainte contre les Franchimontois, cherche à les molester.
1313
Adolph de la Marck, prince-évêque fortifie le château et s’y réfugie. En 1328, il y donne des fêtes brillantes.
1348
Son successeur et neveu Englebert de la Marck (1344-1363), est en conflit avec des révoltés liégeois qui tentent de s’emparer de la forteresse dont les habitants sont restés fidèles à l’évêque. Le siège est repoussé.
1369
On renouvelle les joutes et festins que connut le château à l’époque des la Marck.
1387
Un incendie accidentel détruit le château. Le prince-évêque Arnould de Hornes ordonne aussitôt la reconstruction. La forteresse voit ses murs s’épaissir et ses défenses renforcées.
1415
Des fêtes magnifiques accueillent Jean de Bavière.
1461
Les Liégeois saccagent le duché de Limbourg. Les Franchimontois, unis aux Liégeois, assiègent la place et emportent presque la place.
29/10/1468
Célèbre épisode des six cents Franchimontois qui, en réalité, n’a pas de lien direct avec l’histoire du château.
1477
Engagère aux la Marck en échange d’un prêt de 4000 florins à Louis de Bourbon.
1478
Guillaume de la Marck fortifie le château.
1486
Les Franchimontois sont chassés de la cité de Liège et se retranchent dans leur château qu’ils fortifient.
1/1487
Robert II et Everard de la Marck partent de Franchimont pour assiéger Liège. Ils bombardent la ville sans succès.
14/7/1487
Le prince-évêque Jean de Hornes met le siège devant Franchimont. Le 8 ou 9 août, les troupes de Charles VIII, roi de France, viennent en aide aux assiégés et obligent Jean de Hornes à lever le siège.
16è siècle
Des travaux considérables changent la physionomie du château : une nouvelle enceinte casematée pentagonales de 264 m de pourtour d’une moyenne de 20 m de haut encadre le château médiéval qui subit une profonde transformation. Au total, la fortification double de surface (près d’un hectare).
1505
Fin de la mise en gage de la châtellenie de Franchimont.
9/1/1509
Le prince-évêque Erard de la Marck lève un impôt destiné à rénover les forteresses frontalières de la principauté.
1552
Une prisonnière, condamnée pour l’enlèvement d’une jeune fille, s’évade en séduisant le gardien.
1581
Une dame de France, en cure thermale à Spa, loge au château.
1589
Alexandre Farnèse, de passage à Spa, est reçu à Franchimont par le prince-évêque Ernest de Bavière. De nouveau en 1591 et 1592.
1605
Robert de Linden, châtelain, signale des réparations urgentes.
1610
Des réparations importantes sont effectuées, sur le pont, aux toits, fenêtres et verrières. Encore une fois en 1612.
1676
Les troupes de Louis XIV font démanteler le château de Franchimont. Plusieurs charges de poudre détruisent la moitié sud de la tour d’artillerie, là où se trouvent le porche et le pont.
1678
De menues réparations gardent le château en fonction.
1689
L’entrée détruite est refermée jusque 1701. Mais la "cicatrice" reste très visible, avec un aspect plus résidentiel que militaire. C’est ce nouveau portail que le visiteur franchit aujourd’hui.
1783
J.P. de Limbourg écrit : "Dans une course que notre compagnie y fit, on remarqua, à un bon quart de lieue de Theux, un vieux château, placé sur une hauteur à l’autre côté de la rivière, bâti et fortifié à l’antique dont les murailles qui sont à crénaux, sont d’une épaisseur considérable.
12/4/1790
Le château est pris par quelques patriotes, d’autant plus facilement qu’il n’y a personne pour le défendre. Le tout se termine par une guindaille dans les cafés du bourg de Theux ! (Chevalier Ph. de Limbourg "Lettres et Mémoires pour servir à la révolution liégeoise", p.355).
1792
Le chevalier d’Ordre écrit lors de sa visite, c’est-à-dire après le retour de Hoensbroeck dans la principauté : "Le château de Franchimont était jadis la demeure des souverains du pays, c’est aujourd’hui une forteresse à demi ruinée qui sert de prison d’état.
17/12/1793
Il ordonne l’arrestation de 17 personnes qui dévastaient le château. Il en fait conduire 6 dans les prisons de Liège, deux autres s’évadent de Franchimont en sautant le mur, le reste n’était que des enfants âgés de 8 et 9 ans (in A.E.L., archives de Theux, farde 28, f° 34).
10/1/1794
Le prince-évêque ordonne le rétablissement d’une prison (Archives de l’évêché Documenta Leodiensia, vol. 6,p. 178. "Les dépenses pour la restauration du château depuis le 26 mars 1794 jusqu’au 17 mai inclus à 7566-13-2 ff.").
26/6/1794
Les troupes françaises commandées par Jourdan sont victorieuses à Fleurus : l’évêque doit s’enfuir, définitivement cette fois. La même année, Franchimont est vendu comme bien national. Un bourgeois de Theux, M. Delrée, l’achète puis le revend dans la suite à un certain Lambert Joseph Gérard.
7/11/1795
L’agent national Pirlot demande à la municipalité de faire transporter les matériaux de quelque valeur au couvent des dominicains de Theux.
1899
Le comte Launoy d’Anvaig, qui avait acquit les ruines de la famille Desoer dans la seconde moitié du 19ème siècle, vend son encombrant bien à l’Etat belge.
1901
L’Etat ordonne des travaux de dégagement. Ces vastes travaux vont durer près de 6 ans, jusqu’en 1907 et seront dirigés par l’architecte Fernand Lhoest. Des pans de murs entiers ont disparus depuis.
1926
Le Touring-Club de Belgique achète le château et y entreprend de menus travaux de consolidation.
1936
Un arrêté royal stipule le classement des ruines au Patrimoine Belge.
1958
La commune de Theux devient propriétaire du château pour 1 franc symbolique.
2001
Le château voit l’aboutissement des travaux de restauration et possède un centre d’accueil avec un musée, une salle de projection et une boutique souvenir.
Ajouter à mes favoris
1
carte
Pays de Spa et Franchimont
3
balades
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Moulin de Polleur 5
km
4.9


CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Sol Cress 4
km
4.4

Incursion dans les somptueux bois de feuillus de Spa
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Spa-Géronstère 5
km
7

Le long des célèbres ruisseaux des bois de Spa
2
1
POI proches
michiel1972
Theux 1.2
Eglise romane du 11è avec tour de défense de plan carré.
Le mur d’enceinte du cimetière, portails et grilles sont classés comme monument depuis le 9 juin 1942.

Jean-Pol Grandmont
Theux 1.2
Perron edifié en 1768.
Franchimont 0.2
Piscine communale extérieure datant de 1936. Elle comporte un pédiluve et une installation électronique de désinfection de l’eau.
Elle a subi un lifting complet en 2001.