mini-ardenne
menu
connexion
mon panier

Voir toutes mes balades

Ajouter ma balade

Gérer mes favoris
Voir mon profil

Gérer mon profil
×
Se connecter






×
Pas encore inscrit ?

Mot de passe oublié ?
Formulaire d’inscription








4 x 5 =

Un e-mail va être envoyé à cette adresse.
Il contient un lien sur lequel vous pourrez cliquer pour activer votre inscription.


×
Réinitialisation du mot de passe
Un e-mail automatique va être envoyé à l’adresse sur laquelle vous vous êtes inscrit.

En cliquant sur le lien qu'il contient, vous pourrez ensuite régénérer un nouveau mot de passe.


×
×

Un périple-découverte le long d’un cours d’eau touristique (pro)

La Vallée de l’Hermeton

La Vallée de l’Hermeton
Public Domain Berthgmn
Ajouter à mes favoris
Les caractéristiques de la balade
km
18.2
moyenne
509
574
Pour faciliter l’accès en bus, cette balade démarre de la N40 (Route de Philippeville) pour s’enfoncer directement dans la Haie Gobaux, qui sépare cette route de la lisière de Vodelée sur deux bons kilomètres.

C’est ensuite le Bois de Bonne Fontaine qui sépare Vodelée de Soulme, le village suivant.
Après avoir quitté ce dernier et avoir atteint la N977 1500 mètres plus loin, c’est à partir de cet endroit que l’on s’enfonce dans la profonde et sauvage vallée de l’Hermeton, durant une dizaine de kilomètres, pour atteindre au final le village de Hermeton-sur-Meuse.
Le matériel
Le départ de la balade

Haie Gobaux

Doische

La balade
km
2.5

Vodelée

Doische

Localiser
km
7

Soulme

Doische

bâtisse remarquable chambre d’hôtes arbre remarquable, arboretum église
Soulme est un charmant petit village isolé, entouré d’une importante végétation boisée, au sommet de sa colline qui domine la vallée de l’Hermeton, affluent de la Haute Meuse dinantaise.
Aucune grand route ne traverse le village, ce qui le rend particulièrement calme.
Il regroupe une cinquantaine de maisons autour d’une église romane construite par les moines de l’abbaye de Florennes dont le village dépendait. Le village est marqué par l’enclos que forme son église et son presbytère.

Les fermes et maisons sont en calcaire chaulé ou non et datent pour la plupart des 18è et surtout 19è siècle.
Elles expriment bien leur appartenance à la Fagne namuroise: les maisons en calcaire ou recouvertes de badigeon traditionnel et couvertes de toitures en ardoise, s’égrènent avec simplicité dans un espace-rue harmonieux.

Un village accueillant dans lequel les activités agricoles rythment encore les saisons. Les chemins champêtres et forestiers prenant naissance au coeur du village invitent à la promenade. Au pied de la colline, l’Hermeton et l’Omeri, son affluent, offrent quelques coins ombragés où il fait bon flâner.

Soulme fait partie de la zone protégée par application du règlement général sur les bâtisses en site rural. L’église et le moulin, ainsi que leurs sites respectifs, sont classés. Le village a également reçu le label des Plus Beaux Villages de Wallonie, ce qui lui donne un nouveau dynamisme grâce au développement de nouvelles activités associatives, de la commercialisation des produits régionaux et d’un tourisme rural de proximité.


Source : Village de Soulme, Villages en Val d’Hermeton, Wikipedia
Localiser
km
7.2
Cette rangée de marronniers remarquables sont plantés près de l’église de Soulme.
Localiser
km
7.3
Cette église en pierre calcaire comporte une tour carrée romane datant du 11è siècle.
Son aspect est robuste et est caractérisée par l’absence d’ouvertures d’origine. Elle est couronnée d’une flèche octogonale.
Les 3 nefs sont de style gothique (16è) mais des adaptations ont été faites au 19è, tel le plafond remplacé par des voûtes gothiques.
Le portail néo-classique est flanqué de deux chasse-roues portant l’’inscription "Commune de Soulme 1811".
Les fonts baptismaux, décorés de 4 masques, datent du 12è.
Le choeur à chevet plat date du 13è.
Localiser
km
7.3
Ce bâtiment du 17è siècle a été réaménagé en style classique au 18è.
A l’époque, le curé de Soulme avait creusé de nouvelles caves en-dessous du bâtiment existant, provoquant un effondrement partiel de celui-ci.
Cet épisode est à l’origine de la légende des souterrains de Soulme.

Localiser
km
7.5
Ce vaste ensemble (18è siècle) ferme deux côtés d’une placette en forte pente. Fortement modifié aux 19è et 20è siècles.
Selon la tradition locale, elle appartenait aux moines de l’abbaye de Florennes.
Le bâtiment peut être daté grâce à son pignon percé d’une fenêtre à meneau, montants chaînés et petite baie rectangulaire aux piédroits à deux harpes.
La vaste grange qui fermait la placette au Nord, le long de la rue des Granges, a été démolie en 1981.
Localiser
km
16.3
Georgine était la propriétaire d'une buvette en bois qui se trouvait jadis à cet endroit, rendez-vous des promeneurs, des chasseurs et des gardes forestiers.
Localiser
km
17.7
Ce moulin a été construit vers 1842 par Antoine-Alexandre Barvaux et Marie-Thérèse Baudoin.
Incendié en août 1914 par les armées allemandes, il fut reconstruit en 1916.
Depuis lors, le moulin fonctionne grâce à la force motrice produite par une turbine à axe vertical entièrement immergée.

La machinerie a été réalisée par les Ateliers Léon Michel Simonis de Jupille.
L’axe de la turbine est relié à une série d’engrenages qui, par l’intermédiaire de courroies de transmission, actionnent l’ensemble du mécanisme de meunerie.

Arrêté en 1958, le moulin est vendu par la famille Gyselincx à la SC « A la croisée des chemins » qui le revendra à Joseph Famerée actuel propriétaire en 1988.
Localiser
L’arrivée de la balade
km
17.8
bâtisse remarquable gîte église ponts et chaussées
Localiser
km
18.2
Edifice néo-roman construit vers 1913 et repeint vers 1967.

Localiser
Bonne route !