mini-ardenne
connexion
Se connecter






×
Pas encore inscrit ?

Mot de passe oublié ?

Formulaire d'inscription








7 + 7 =

Un e-mail va être envoyé à cette adresse.
Il contient un lien sur lequel vous pourrez cliquer pour activer votre inscription.


×
Réinitialisation du mot de passe
Un e-mail automatique va être envoyé à l’adresse sur laquelle vous vous êtes inscrit.

En cliquant sur le lien qu'il contient, vous pourrez ensuite régénérer un nouveau mot de passe.


×
Abbaye d’Orval
Abbaye d’Orval
CC BY 4.0 LionelCallewaert
Orval 1

Cette vaste abbaye a été reconstruite en 1926 près d’un ancien édifice datant du 11è.
Les vestiges de l’église Notre-Dame (fin 12è, voûtes et croisées d’ogives sont considérées comme la première réalisation gothique en Belgique).
Le tombeau de Wenceslas Ier, duc de Luxembourg est reconstitué au centre du choeur.
On y trouve également les vestiges de la salle du chapitre, de la sacristie, du lavoir, du réfectoire, de la cuisine, du chauffoir.
Des milliers de petites stalagtites sont dues aux suintements des eaux depuis 1793.
Les caves sont aménagées en musée consacré au passé d’Orval ainsi qu’au sens de la vie monastique dans le monde contemporain.
Egalement le jardin de plantes médicinales, le musée de la pharmacie, une boutique avec bières et fromages de l’abbaye, cartes illustrées, livres et objets religieux
Les ruines consolidées sont accessibles au public.

1076 L’abbaye est fondée par les bénédictains.

1131 L’abbaye devient un monastère cistercien.

17è L’abbaye sollicite son rattachement à la branche contemplative des trappistes.

23 juin 1793 Les révolutionnaires français pillent l’abbaye.

1831 Les ruines deviennent la proie des chasseurs de trésor.

1926 Les moines cistercien reviennent à Orval. Sous la conduite de l’abbé Albert Van der Cruyssens, on se lance dans la construction d’une nouvelle abbaye, d’après les plans de l’architecte Henri Vaes.

1948 Les travaux de la nouvelle abbaye sont terminés.


Ajouter à mes favoris
1
POI proche
0.1
Ruines de l’abbaye médiévale (depuis le 12ème siècle).
Dans les sous-sols du 18ème siècle : une section temporaire (renouvelée tous les ans)et une section permanente (collections concernant le passé