mini-ardenne
menu
connexion
mon panier

Voir toutes mes balades

Ajouter ma balade

Gérer mes favoris
Voir mon profil

Gérer mon profil
×
Se connecter






×
Pas encore inscrit ?

Mot de passe oublié ?
Formulaire d’inscription








6 x 5 =

Un e-mail va être envoyé à cette adresse.
Il contient un lien sur lequel vous pourrez cliquer pour activer votre inscription.


×
Réinitialisation du mot de passe
Un e-mail automatique va être envoyé à l’adresse sur laquelle vous vous êtes inscrit.

En cliquant sur le lien qu'il contient, vous pourrez ensuite régénérer un nouveau mot de passe.


×
×

Découvrez cette région de fond en comble avec des dizaines de combinaisons de balades personnalisables sur notre carte mini-ardenne !
Ajouter au panier
Une rando d’une ville touristique à une autre (pro)

Saint-Hubert 2 La Roche

Saint-Hubert 2 La Roche
CC BY 3.0 Jean-Pol GRANDMONT

La traversée de la Forêt de Freyr

Ajouter à mes favoris
Les caractéristiques de la balade
km
33
dure
486
698
Le massif forestier qui sépare Saint-Hubert de La Roche est vraiment très vaste.
Au cœur de celui-ci, le village de Laneuville-au-Bois sont les prémices du retour à la civilisation.

" Tant que le loup n’y est pas ! "

En effet, la N4 Namur-Bastogne n’est plus très loin et après l’avoir traversée (prudence !), les clairières se font plus nombreuses, notamment avec les villages de Champlon, Vecmont et Beausaint, et ce jusqu’au point de chute final après la descente dans la vallée de l’Ourthe : La Roche, une ville touristique parfaite pour terminer ce périple.

Pour qui souhaite faire cette rando à la longueur non négligeable en deux temps, l’auberge de jeunesse de Champlon se trouve idéalement environ à mi-chemin.
Le matériel
Le départ de la balade

Saint-Hubert

CC BY 3.0 Jean-Pol GRANDMONT
Le chasseur converti
Une ville touristique dynamique d’un peu plus de 5000 habitants, entourée de vastes forêts, dont certaines sont encore des possessions royales. Le tourisme cohabite avec l’exploitation forestière et les études agronomiques.
Saint-Hubert se situe sur la première crête de l’Ardenne. Entourée de forêts très vastes, on peut se rendre en direction de la France ou de l’Allemagne sans les quitter, à part la traversée des routes.


Le plateau de Saint-Hubert est caractérisé par la présence de landes humides et de tourbières, typiques des altitudes supérieures à 500 m. La faune et la flore remarquables sont également typiques de ces terrains humides. Plusieurs d’entre eux ont reçu le statut de site Natura 2000.
Les points d’intérêt principaux
3
POI
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Saint-Hubert 0.1
Cette basilique de style gothique flamboyant (16è) a été bâtie sur la place d’une crypte datant de 1064.
Le plan est en forme de croix latine.

CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Saint-Hubert 0.1
Il a été fondé le 7 juin 1984 dans le but de promouvoir le peintre-botaniste, né à Saint-Hubert le 10 juillet 1759, de sa famille et des artistes de son époque qui ont enrichi le patrimoine culturel de Saint-Hubert.
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Saint-Hubert 1
Du gibier d’Ardenne en semi-liberté : cerfs, daims, chevreuils, sangliers et mouflons.
La balade
km
0
CC BY 3.0 Jean-Pol GRANDMONT
Ce palais abbatial est originaire du 7è siècle. De style classique français en pierres calcaires, les briques sont peintes. L’ensemble forme un U fermé par une grille.
Les colonnes ioniques en marbre reçoivent les arcades des trois avant-corps.
Les fenêtres de l’étages sont coiffées de frontons alternativement courbes et triangulaires.
Les façades latérales sont dotées de frontons triangulaires et chronogrammes mentionnant le nom de l’abbé bâtisseur : Célestin de Jong et date de construction (1729).
La façade supérieure est surmontée d’un fronton courbe qui porte la devise de l’abbé : "Amore non timore" : "Par l’amour et non par la crainte" et le millésime 1729, année de reconstruction de l’abbaye.

Propriété de l’Etat : siège des Archives du Royaume et des Services culturels de la Province de Luxembourg.
Localiser
km
0
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
L’impressionnante crypte du 11è siècle
Cette basilique de style gothique flamboyant (16è) a été bâtie sur la place d’une crypte datant de 1064.
Le plan est en forme de croix latine.
Elle a une longueur de 81,50, une largeur de 30,50 m et mesure 65 m de hauteur.
Elle comporte 5 nefs, un déambulatoire et 13 chapelles rayonnantes.

A l’intérieur, les coûtes sont en brique.
Le cénotaphe est en marbre de Saint-Hubert.
Il y a également des stalles de 62 places décorées de 18
panneaux sculptés.
Le Maître autel est de style baroque.
Le trésor comprend des pièces très anciennes.

Localiser
km
4.2
CC BY 2.5 Jean-Pol GRANDMONT
Voir sur Wikipedia
Aller au site officiel
Le temps d’une retraite...
Ce monastère construit en 1938 sur le site d’une ancienne ferme abrite une communauté de moniales bénédictines qui suivent la règle de Saint-Benoît. Il accueille hôtes, pèlerins et personnes en quête de retraite au calme.
Localiser
km
13.8
pique-nique hôtel chambre d’hôtes gîte arbre remarquable, arboretum croix église ponts et chaussées
Ce village aux nombreuses maisons en grès schisteux et toits à croupettes se situe dans une clairière de la très vaste Forêt de Freyr.
Un chemin de croix aux flambeaux y est organisé le vendredi précédant le dimanche des rameaux.
Localiser
km
14.1
Une table de pique-nique au cœur du village.
Localiser
km
14.2
Cette église paroissiale en briques et pierres de taille a été construite en 1865, sur base d’un édifice plus ancien datant de 1738.
Le vendredi soir précédant le dimanche des rameaux, un chemin de croix aux flambeaux a lieu dans le village.
Localiser
km
14.5
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Une table de pique-nique juste à l’entrée du sentier didactique.
Localiser
km
14.6
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Un bosquet jalonné de panneaux informatifs pour découvrir la forêt et ses secrets grâce à une fourmi.
Localiser
km
14.6
Une croix en bois à l’entrée nord du hameau.
Localiser
km
18
Capacité de 74 lits.
Localiser
km
18.4
bâtisse remarquable auberge de jeunesse
Ce lieu-dit est situé près du village du même nom, à une altitude de 475 m. Il fait partie de la commune de Tenneville. Il est situé à un croisement routier important entre la N89 (La Roche - Bouillon
Ce lieu-dit est situé près du village du même nom, à une altitude de 475 m. Il fait partie de la commune de Tenneville. Il est situé à un croisement routier important entre la N89 (La Roche - Bouillon) et la N4 (Marche - Bastogne). La signification de barrière dans les toponymes évoque la présence passée d'un poste de douane.
Localiser
km
20

Champlon

Tenneville

église
CC BY-SA 3.0 L. Mahin
Cette ancienne commune a été créée en 1839 sous le régime français en réunissant les villages de Journal et de Champlon.
Localiser
km
20.2
CC BY 3.0 Jean-Pol GRANDMONT
Cette église néo-gothique en pierres et en briques a été édifiée en 1870. L’ameublement a été réalisé en 1874.
Localiser
km
21.5

Journal

Tenneville

pique-nique église
CC BY 3.0 Jean-Pol GRANDMONT
Les environs de ce village d’environ 200 habitants, ancienne seigneurie foncière du 16è siècle appartenant à la famille de Ronchy, étaient déjà occupés lors de l’époque gallo-romaine, comme en attestent les sépultures qui y ont été découv
Localiser
km
21.7
CC BY 3.0 Jean-Pol GRANDMONT
Cet édifice date de 1864.
Localiser
km
26

Vecmont

La Roche

bâtisse remarquable puits église croix chapelle
Ce village situé sur le plateau surplombant la vallée du Bronze compte de nombreuses fermes en long datant du 19è siècle. On y trouve aussi plusieurs puits souvent dissimulés sous des dalles de schiste.
Localiser
km
26.2
Cette maison en grès et pierre calcaire du 18è siècle, remaniée au 19è, se situe juste à côté de l’église.
Localiser
km
26.3
Cette église a été construite en 1734.
La tour quant à elle, date de 1884.
Localiser
km
27.1
Adossée à un puits du 19è.
Localiser
km
29.7

Beausaint

La Roche

fontaine monument bâtisse remarquable château privé chambre d’hôtes point de vue église chapelle croix
Beausaint était déjà habité du temps des romains. Il était situé sur une voie romaine qui reliait Trèves à Bavay. Ceci est attesté par les vestiges d'une cinquantaine de tombes gallo-romaines.
En 132
Beausaint était déjà habité du temps des romains. Il était situé sur une voie romaine qui reliait Trèves à Bavay. Ceci est attesté par les vestiges d'une cinquantaine de tombes gallo-romaines.
En 1324 y fut érigé une seigneurie par Jean l'Aveugle, elle relevait du Comté de La Roche. Il y fit construire un château féodal.
Celui-ci fut brûlé dans la première moitié du 17è, lors d'une guerre avec les Pays-Bas. Le village, autrefois très étendu, fut détruit par le feu et par la peste.
Il subsiste de ce château qui fut par deux fois ravagé, une simple aile d'habitation.
Localiser
km
29.9
Localiser
km
30
Cette église de style néo-gothique, en moellons de grès schisteux et en pierre de taille calcaire, fut construite en 1891 (millésimée) selon les plans de l'architecte Verhas.
L'intérieur fut restauré
Cette église de style néo-gothique, en moellons de grès schisteux et en pierre de taille calcaire, fut construite en 1891 (millésimée) selon les plans de l'architecte Verhas.
L'intérieur fut restauré en 1975 par L.M Londot.
La pierre de taille englobe la tour à l'avant et se termine par le chœur aux pans coupés.
Le cimetière contient une petite chapelle funéraire de la famille de Halleux.
La croix en pierre calcaire est celle de Pierre Guissart qui était le châtelain et officier de la seigneurie de Beausaint, décédé en 1774.

A l'intérieur, les bancs de la nef datent du 18è.
Le Christ en bois peint date du début du 16è et les statues du 17è et du 19è.
Localiser
km
30
Aller voir les infos complé-
mentaires
Ce monument en pierre de 3.7 m de haut, décidé en novembre 1919, a été conçu par Eudore Hault, un artiste rochois.
Il a été complété en l’honneur des victimes de la seconde guerre mondiale.
Localiser
km
30.3
Potale de la 2è moitié du 19è.
Localiser
km
31.2
Elle est aussi appelé Trou des Nutons.
Localiser
km
31.8
Localiser
L’arrivée de la balade
km
32
office du tourisme maison communale fort bâtisse remarquable moulin à eau monument horloge château privé pique-nique plaine de jeux hôtel camping arbre remarquable, arboretum parc point de vue café supermarché restaurant église cimetière chapelle croix kayak parapente ponts et chaussées musée ruines visitables tramway touristique parc à gibier, zoo
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne

Localiser
km
32.4
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Ce monument d’abord dédié aux déportés et combattants de la 1è guerre mondiale a été érigé vers 1920. Il a été complété de nouvelles victimes après la seconde guerre mondiale. Il a été restauré en 2004.
Localiser
km
32.4
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Aller au site officiel
Aller sur Google Street View
Aller sur Tripadvisor voir les avis
Attention au fantôme !
Les ruines d’une forteresse imposante dont la structure médiévale est bien conservée, construite sur une arête rocheuse d’une boucle de l’Ourthe. L’une des tours (Tour des Sarrasins) daterait de l’époque romaine.
Une légende célèbre est liée à l’histoire de ce château : la légende de Berthe.

Un sire de La Roche voulait donner en mariage Berthe, sa fille unique au chevalier qui, au cours d’un tournoi sanglant, imposerait sa valeur.
Le Comte de Montaigu s’étant présenté, aucun autre candidat n’osa s’aligner.
Alors que la douce Berthe allait être confiée au Comte, un cavalier fit son entrée dans la cour, si chétif face au puissant comte que l’assemblée en fut émue. Prompt à esquiver les coups grâce à sa sveltesse, le petit chevalier finit par trancher la gorge de son ennemi. Berthe fut abandonnée à son mystérieux époux au seuil de la chambre nuptiale.
Le lendemain matin, le père de Berthe découvrit la chambre vide : deux corps écrasés gisaient au bord de l’Ourthe. C’étaient Berthe de La Roche et la Comtesse de Salm que le Comte de Montaigu avait bafouée en parjurant la foi qu’il lui avait promise.. Depuis, le château reste hanté par son fantôme qui sort chaque soir de juillet et août.



Localiser
km
32.4
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Ce pont sur l’Ourthe relie les deux parties principales de la ville : de la place côté sud à la rue principale piétonne côté nord.
Localiser
km
32.5
Jean-Pol Grandmont
Cette église de style néo-gothique a été construite en 1900.
Elle fut endommagée en 1945 mais remise en état. Rare que pour être souligné : un fond musical accompagne en permanence.
De nombreux vitraux datant des années 1980 apportent à l’intérieur un beau bouquet de couleurs chaudes. Plusieurs statues, tableaux, retables méritent qu’on s’y attarde, notamment à droite et à gauche du chœur, des statues en bois de tilleul représentant la Vierge et Saint-Nicolas, parton de la paroisse.

Source : eglisesouvertes.be
Localiser
Les autres balades à proximité
Le nombre à droite de la localité de départ représente la distance par rapport à cette balade.
4
balades
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Une balade qui vous déconnecte dans un lieu positivement chargé. Qu’il relève d’un point religieux ou d’une nature particulièrement bienveillante (family)
km
5.7
easy
Presqu’une retraite...
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Une rando en boucle pour petits et grands sportifs (pro)
km
12.7
medium
Balade royale
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Une boucle familiale autour d’un point d’intérêt remarquable (family)
km
2.8
easy
Autour du parc
CC BY-SA 4.0 Lucyin
Une boucle familiale autour d’un point d’intérêt remarquable (family)
km
6.6
medium
Des fagnes en Haute Ardenne
Les logements à proximité
17
établissements
Les ravitaillements à proximité
8
établissements
La carte
1
carte
Saint-Hubert
Cette carte vous emmène dans la plus vaste forêt ardennaise !
Bonne route !