mini-ardenne
connexion
Se connecter






×
Pas encore inscrit ?

Mot de passe oublié ?

Formulaire d'inscription








3 + 3 =

Un e-mail va être envoyé à cette adresse.
Il contient un lien sur lequel vous pourrez cliquer pour activer votre inscription.


×
Réinitialisation du mot de passe
Un e-mail automatique va être envoyé à l’adresse sur laquelle vous vous êtes inscrit.

En cliquant sur le lien qu'il contient, vous pourrez ensuite régénérer un nouveau mot de passe.


×
Chapelle Sainte-Margueritte de Buisson
Route de Hives
Buisson
La Roche
Chapelle Sainte-Marguerite ou Sainte-Philomène. A l'entrée sud-ouest du village, oratoire du 19è en moellons de schiste cimentés et blanchis, que protège une toiture récemment refaite en ardoises.
De plan rectangulaire, le petit édifice se termine par un chevet à trois pans et n'est ajouré qu'à l'avant par une porte sous linteau droit. Au faîte domine une croix en fer forgé.
Intérieur stuqué et peint.

Source : Inventaire du Patrimoine immobilier Culturel
Ajouter à mes favoris
1
carte
Deux Ourthes
3
balades
Depuis une origine accessible en transports en commun, un retour vers une ville touristique (pro)
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Depuis une origine accessible en transports en commun, un retour vers une ville touristique (pro)
Cens 5
km
11.3

Profil descendant
Une boucle familiale autour d’un point d’intérêt remarquable (family)
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Une boucle familiale autour d’un point d’intérêt remarquable (family)
Barrage de Nisramont 5
km
12.5

La réunion des deux Ourthes
Depuis une origine accessible en transports en commun, un retour vers une ville touristique (pro)
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Depuis une origine accessible en transports en commun, un retour vers une ville touristique (pro)
Nisramont 4
km
21.7

Jolie mais costaude !
1
1
POI proches
Roupage 0.7
Table de pique-nique installée sous un hêtre séculaire.
Roupage 0.7
Chapelle datée de 1900. Construction en grès avec toiture en ardoise. Pote d'entrée ogivale.
Buisson 0.3
Cet édifice classique en moellons de schiste crépis et blanchis, avec des ouvertures ceintrées de calcaire, a été construit en deux phases : l’une datant de 1832 et l’autre de 1890.