mini-ardenne
menu
connexion
mon panier

Voir toutes mes balades

Ajouter ma balade

Gérer mes favoris
Voir mon profil

Gérer mon profil
×
Se connecter






×
Pas encore inscrit ?

Mot de passe oublié ?
Formulaire d’inscription








2 x 2 =

Un e-mail va être envoyé à cette adresse.
Il contient un lien sur lequel vous pourrez cliquer pour activer votre inscription.


×
Réinitialisation du mot de passe
Un e-mail automatique va être envoyé à l’adresse sur laquelle vous vous êtes inscrit.

En cliquant sur le lien qu'il contient, vous pourrez ensuite régénérer un nouveau mot de passe.


×
×

Découvrez cette région de fond en comble avec des dizaines de combinaisons de balades personnalisables sur notre carte mini-ardenne !
Ajouter au panier
Une boucle familiale autour d’un point d’intérêt remarquable (family)

La Pierre du Diable

La Pierre du Diable
CC BY-SA 3.0 Laika

Quelques recoins pittoresques de Stavelot

Ajouter à mes favoris
Les caractéristiques de la balade
km
3.2
moyenne
166
166
Une petite balade qui permet de découvrir quelques endroits inédits proches de la petite ville historique.

Outre le rocher, on passe notamment dans un petit tunnel piétonnier sous l’ancien chemin de fer, on fait une petite incursion sur le Ravel, on découvre un sentier aménagé par l’école primaire de Stavelot avant de revenit dans le cœur historique avec ses ruelles pavées et ses bâtiments remarquables en colombages.
Le matériel
Le départ de la balade

Stavelot

Kattenfan
La ville fondée en 648 par le moine limousin, Saint-Remacle.
Stavelot est une petite ville pittoresque, à l’ambiance traditionnelle avec ses rues pavées et ses nombreux immeubles classés, nichée au cœur de la vallée de l’Amblève, près de sa confluence avec l’Eau Rouge, venant de Francorchamps.
C’est aussi la ville des Blancs-Moussîs, une confrérie carnavalesque fondée en 1947 sur base d’un costume dont les origines remontent au 16è siècle. Ils sont de sortie lors de la Laetare, le célèbre carnaval de Stavelot qui a lieu le troisième dimanche avant Pâques.

Cette ville est l’une des plus anciennes de Belgique. Elle fut fondée en 648 par Saint-Remacle, un moine limousin, qui évangélisa la contrée à la demande de Sigebert III, roi des Francs et fils du Roi Dagobert.

Un premier monastère fut d’abord créé à Malmedy, suivi de près par celui de Stavelot. Les deux abbayes connurent un destin assez lié au cours de l’histoire.

Stavelot fut érigée en principauté écclésiastique, avec son propre chef, le Prince-abbé, disposant de tous les pouvoirs spirituels et temporels.
Non moins de 70 abbés s’y succédèrent dont certains participèrent à la grandeur de la Principauté, tels que Remacle, Poppon, Wibald et Guillaume de Manderscheidt .

Les troupes du Roi Louis XIV ravagèrent la ville en 1689.

Digne d’un Etat souverain, cette situation perdura durant tout l’ancien régime, durant plus d’un millénaire, jusqu’en 1796, où Stavelot fut annexée à la France, conséquence de la Révolution liégeoise de 1789.

Elle fut ensuite rattachée aux Pays-Bas lors du Congrès de Vienne puis enfin à la Belgique lors de son indépendance en 1830.

La ville prospéra beaucoup au 19è, notamment grâce à ses nombreuses tanneries.
Guillaume Apollinaire y séjourna en 1899, alors qu’il avait à peine 19 ans.

La bataille des Ardennes y fut particulièrement destructrice en 1944.

C’est en 1995 que la Région wallonne acquit l’ancienne abbaye et la réhabilita en un vaste centre touristique historique comprenant 3 musées.
Le point d’intérêt principal
1
POI
Jean-Pol Grandmont
Stavelot 0.2
Cette abbaye a été reconvertie en 3 musées : Le Musée de la principauté de Stavelot-Malmedy, le Musée du Circuit de Spa-Francorchamps et le Musée Guillaume Apollinaire.
La balade
km
0
CC BY-SA 3.0 Promeneuse7
Cette fontaine fut érigée en 1769, sous le règne de Jacques de Hubin, avant-dernier prince-abbé de Stavelot. Elle est surmontée d’un perron, symbole des libertés de la ville.
Localiser
km
0.3
Aller sur Google Street View
Ce tunnel pédestre situé sur le GR5 Spa - Stavelot permet de passer sous l’ancienne ligne de chemin de fer 45, devenue le Ravel Trois-Ponts - Malmedy - Waimes. On y longe le Hottonruy, un petit affluent de l’Amblève.
Localiser
km
0.9
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Ce rocher composé de schistes est à la base d’une légende locale.
Saint-Remacle a fondé l’Abbaye de Stavelot en 651.

Mais le diable est jaloux de son oeuvre et souhaite la détruire en y jetant dessus un énorme rocher.

Mis au courant de son projet, Saint-Remacle n’a d’autre choix que de l’en éloigner.

Il se déguise donc en moine, emporte un sac plein de vieilles chaussures et part à la rencontre du diable.

Le projet de ce dernier est déjà en cours ! Il porte sur lui l’énorme rocher et en profite pour demander si Stavelot est encore loin.

Saint-Remacle lui montre alors son sac rempli de chaussures et lui dit : "Regardez toutes les paires de chaussures que j’ai usées depuis Stavelot ! OUI ! C’est TRÈS loin !!"

Complètement découragé, le diable laisse la pierre sur le côté et rebrousse chemin.

OUF ! L’Abbaye de Stavelot est sauvée et la Pierre du diable restera à jamais dans la Roanneuse !
Localiser
km
2
Vous pouvez emprunter le Ravel vers Trois-Ponts durant 400 m.
Localiser
km
2.6
Cette chapelle en briques, surmontée d’un clocheton, intercalée entre deux maisons de la Rue Neuve, est classée.
Localiser
km
2.6
Aller sur Google Street View
Ce sentier qui relie la Rue Neuve à la Rue de l’Egalité a été aménagé par les élèves de l’école primaire de Stavelot. Les Chemins au Naturel ont pour but de permettre à des enfants d’aménager des chemins pour préserver la biodiversité.
Localiser
km
3.1
Laika
Aller sur Google Street View
Cette église primaire a été consacrée en 1754.
Les 2 collatéraux et nef centrale plus haute, exactement prolongée par le choeur apportent beaucoup de lumière.
Le mobilier est d’époque (sculptures, meubles et peintures).
L’Ange gardien sculpté par Jean Del Cour.
Les fonts baptismaux datent du 16è et 17è.
La statue de Saint-Sébastien est due au sculpteur Renier Panhay de Rendeux dans la niche du retable de l’autel (1717).
La Chaire de vérité est en chêne sculpté (18è).

Le trésor comprend la Châsse de St-Remacle (1268), le Buste reliquaire St-Poppon (1626).

Exposition d’orfèvreries, vêtements liturgiques (16è et 19è).
Localiser
Les autres balades à proximité
Le nombre à droite de la localité de départ représente la distance par rapport à cette balade.
8
balades
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Une rando d’une gare à une autre (pro)
km
15.4
hard
Franchir la vallée du Roannay et retrouver Spa derrière l’horizon !
CC BY-SA 3.0 Kattenfan
Une boucle familiale autour d’un point d’intérêt remarquable (family)
km
5.2
medium
A la confluence de l’Amblève, de la Salm et du Bâleur
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Une boucle familiale autour d’un point d’intérêt remarquable (family)
km
4.3
hard
Entre la crête sud de Spa et la Roanneuse stavelotaine
CC BY-SA 3.0 Witte, S.
Une boucle familiale autour d’un point d’intérêt remarquable (family)
km
6.1
easy
Autour de l’ancien méandre
mini-ardenne
Une petite promenade accessible à tous, y compris aux poussettes et chaises roulantes (family)
km
0.7
very easy
Une initiative de la Commission des Personnes à Besoins Spécifiques
CC BY-SA 3.0 Witte, S
Une petite promenade accessible à tous, y compris aux poussettes et chaises roulantes (family)
km
4.9
easy
Grand tour plat et asphalté
CC BY-SA 3.0 MAT44
Une boucle familiale autour d’un point d’intérêt remarquable (family)
km
6.4
medium
A la confluence de la Warche avec l’Amblève
CC BY-SA 3.0 Jérémy-Günther-Heinz Jähnick
Une boucle familiale autour d’un point d’intérêt remarquable (family)
km
6.3
medium
Pour amateurs de beaux panoramas
Les logements à proximité
12
établissements
Les ravitaillements à proximité
8
établissements
La carte
1
carte
Stavelot
Stavelot
Etonnante effervescence !
Au cœur touristique de la vallée de l’Amblève, on y découvre ses pôles d’attraction depuis Bellevaux en passant par Stavelot, Trois-Ponts, Coo et Stoumont jusqu’aux Fonds de Quarreux. Elle accueille également de superbes confluents sur ce parcours.
Bonne route !