mini-ardenne
menu
connexion
mon panier

Voir toutes mes balades

Ajouter ma balade

Gérer mes favoris
Voir mon profil

Gérer mon profil
×
Se connecter






×
Pas encore inscrit ?

Mot de passe oublié ?
Formulaire d’inscription








5 x 10 =

Un e-mail va être envoyé à cette adresse.
Il contient un lien sur lequel vous pourrez cliquer pour activer votre inscription.


×
Réinitialisation du mot de passe
Un e-mail automatique va être envoyé à l’adresse sur laquelle vous vous êtes inscrit.

En cliquant sur le lien qu'il contient, vous pourrez ensuite régénérer un nouveau mot de passe.


×
×

Découvrez cette région de fond en comble avec des dizaines de combinaisons de balades personnalisables sur notre carte mini-ardenne !
Ajouter au panier

Liège

Liège
CC BY 4.0 Jiří Komárek

Qu’éne afère, ti chal !!



La première agglomération wallonne compte environ 700000 habitants, dont 200000 au cœur de Liège même. Fondée au 10è siècle, elle fut la capitale de la Principauté de Liège durant plus de 8 siècles.


Ce n’est pas pour rien que Liège est appelée la Cité ardente.
Elle regorge de dynamisme et de traditions.

Son personnage d’anthologie est Tchantchès, le personnage principal de son théâtre de marionnettes. Son costume d’ouvrier constitué d’un sarrau bleu, d’une casquette et d’un foulard rouge à pois blancs le rend reconnaissable entre tous. Lors des fêtes d’Outremeuse le 15 août, il défile avec son épouse Nanesse dans un populaire cortège folklorique qui attire plus de 200000 personnes.
Au départ un événement religieux, une messe en wallon y est dite lors des cérémonies.

Géographiquement, Liège est situé entre Condroz, Hesbaye, Pays de Herve et Ardennes.
Traversée par la Meuse, celle-ci est rejointe par l’Ourthe au sud de la ville.
Un canal de dérivation a été creusé en parallèle à la Meuse et cette dernière a vu son cours rectifié, notamment à la suite de nombreux épisodes de graves inondations que la ville a connus pratiquement une fois par siècle.

L’industrie minière, notamment l’extraction de la houille, a joué un rôle considérable dans son développement. En témoignent encore les nombreux terrils qui entourent la ville.

L’industrie sidérurgique n’est pas en reste : le long de la Meuse se sont développées de nombreuses usines de transformation de l’acier, qui bien aidée par un réseau ferroviaire assez dense, de Seraing au sud à Chertal au nord, a connu une période de prospérité à un tel point que le complexe sidérurgique fut le plus grand du monde au milieu du 19è siècle et la Belgique, la deuxième puissance économique mondiale derrière le Royaume-Uni.
Cependant, la concurrence mondiale a eu raison de cet essor, qui s’est principalement écroulé au début du 21è siècle, notamment après la crise de 2008.
Ajouter à mes favoris

Voir le diaporama
Les points d’intérêt de Liège
41
POI
église

Basilique Saint-Martin de Liège

Basilique Saint-Martin de Liège
CC BY-SA 3.0 Promeneuse7
Mont-Saint-Martin
Cette ancienne collégiale d’origine romane datant du 10è siècle. Il a été ravagé par un incendie en 1312.
A l’intérieur, on y trouve un vestige du narthex (12è siècle), Notre-Dame de Saint-Séverin, des vitraux dont certains ont été offerts par Erard de la Marck, une statue de bois polychrome (16è siècle), une chapelle du Saint-Sacrement ornée de médaillons de Jean Del Cour, des souvenirs de la Fête-Dieu.

Préhistoire : avant -3000 (premières écritures)
Antiquité : -3000 à 476 (chute de l'empire romain d'occident)
Moyen-Age : 476 à 1453 (chute de l'empire romain d'orient)
Temps modernes : 1453 à 1789 (Révolution française)
Epoque contemporaine : 1789 à 1945 (Fin de la seconde guerre mondiale)
Histoire récente : 1945 à nos jours
10
è siècle
La collégiale est fondée.
1251
La fête-Dieu est célébrée pour la première fois.
1312
Un incendie ravage le bâtiment.
1410
La nouvelle tour est achevée.
1514
Suite à l’effondrement du chœur, une nouvelle abbatiale est élevée. Le choeur et le vaisseau gothiques sont construits.
17
è siècle
Le calavaire apparaît.
Ajouter à mes favoris
monument

Boulets de la Princesse

Quai de Maestricht
Devant le Grand Curtius, deux canons rappellent que Liège a eu sa fonderie de canons. On y fondait aussi des boulets.
Le 21 septembre 1807, la princesse Pauline, soeur de l’empereur Napoléon, se rend à Chaudfontaine pour y prendre les eaux. A cette occasion, le préfet donne mission à la fonderie de canons de fondre des boulets spéciaux pour les bains de la princesse.
Les boulets sont rougis au feu puis, à l’aide d’une pince plongés dans l’eau du bain. Ils sont ensuite retirés pour que la princesse puisse jouir de son bain à la température qui lui convient.
Ajouter à mes favoris
cathédrale

Cathédrale Saint-Paul de Liège

Cathédrale Saint-Paul de Liège
CC BY-SA 3.0 Sonuwe
Rue Bonne Fortune 6
Témoin majestueux des années 900
Cathédrale datant du 10è siècle fondée par l’évêque Eracle.
L’église gothique date du 13è.
A l’intérieur, une triple nef est bordée de chapelles, sur lesquelles est aligné le transept.
Les voûtes
Cathédrale datant du 10è siècle fondée par l’évêque Eracle.
L’église gothique date du 13è.
A l’intérieur, une triple nef est bordée de chapelles, sur lesquelles est aligné le transept.
Les voûtes sont à croisée d’ogives peintes de végétaux, animaux et autres figures.
La décoration mobilière et trésor regorgent de chef-d’œuvres d’orfèvrerie, de sculpture et de peinture :
une sculpture du Christ au tombeau de Jean Del Cour, des cloîtres (15è et 16è), des vitraux (16è, 20è).

Expositions temporaires au trésor.
Concerts de carillon en saison de 15:00 à 16:00.
Ajouter à mes favoris
cinéma

Cinéma Le Palace

Rue Pont d’Avroy 21
04 224 66 50
Ajouter à mes favoris
église

Collégiale Saint-Denis de Liège

Collégiale Saint-Denis de Liège
CC BY-SA 4.0 Kleon3
Place Saint-Denis
La collégiale est dûe à Notger.

Elle faisait partie du système défensif de Liége, comme en témoigne la tour massive qui était une tour de guet.
A la fois romane, gothique et rococo, elle a gardé d
La collégiale est dûe à Notger.

Elle faisait partie du système défensif de Liége, comme en témoigne la tour massive qui était une tour de guet.
A la fois romane, gothique et rococo, elle a gardé des traces de chacune de ces époques.
Elle renferme un superbe retable en bois sculpté du 16ème siècle qui compte cent cinquante petits personnages participant aux deux événements évoqués : la Passion du Christ et la vie de Saint-Denis.
Ajouter à mes favoris
église

Collégiale Saint-Jean l’Evangéliste de Liège

Collégiale Saint-Jean l’Evangéliste de Liège
CC BY-SA 4.0 Jean Housen
Mont Saint-Martin 64
Cette Collégiale est connue pour être la préférée de Notger.
On dit que Notger y a été inhumé mais mais on n’a jamais retrouvé son tombeau.

Au 10ème siècle, la Collégiale est fondée sur le modèle
Cette Collégiale est connue pour être la préférée de Notger.
On dit que Notger y a été inhumé mais mais on n’a jamais retrouvé son tombeau.

Au 10ème siècle, la Collégiale est fondée sur le modèle du Dôme carolingien d’Aix-la-Chapelle (chapelle palatine construite par Charlemagne en 800). Elle présente le même plan central. Comme à Aachen, le centre est un octogonale bordé d’un déambulatoire surmonté de tribunes.

On y trouve la Vierge à l’Enfant (13è), la Vierge douloureuse (Ecole mosane 13è) et Saint-Jean au calvaire.

Entre 1754 et 1760, la rotonde, les chapelles latérales et le chœur sont reconstruits.
Ajouter à mes favoris
église

Collégiale Sainte-Croix de Liège

Collégiale Sainte-Croix de Liège
CC BY-SA 1.0 Emmanuel Brunner
Rue Sainte-Croix
La Collégiale fondée par l’évêque Notger (en 979) est, aujourd’hui, considérée comme un chef-d’oeuvre en péril.
Préhistoire : avant -3000 (premières écritures)
Antiquité : -3000 à 476 (chute de l'empire romain d'occident)
Moyen-Age : 476 à 1453 (chute de l'empire romain d'orient)
Temps modernes : 1453 à 1789 (Révolution française)
Epoque contemporaine : 1789 à 1945 (Fin de la seconde guerre mondiale)
Histoire récente : 1945 à nos jours
979
La Collégiale est fondée par l’évêque Notger.
23
nov
986
L’évêque consacre la Collégiale et y installe un chapitre de quinze chanoines.
1045
Ce nombre est porté à 30 par l’évêque Wazon.
1220
Le choeur occidental est construit après 20 ans de travail. Il présente un caractère fortement rhénan comme ceux des édifices religieux situés sur les bords du Rhin.
1255
Le choeur oriental est construit.
1797
Le chapitre est supprimé suite à l’annexion française et l’église sert de lieu d’assemblée électorale.
1802
La Collégiale est rendue au culte en tant qu’église paroissiale suite au Concordat.
Ajouter à mes favoris
parc

Coteaux de la Citadelle

Coteaux de la Citadelle
CC BY-SA 3.0 Promeneuse7
Impasse des Ursulines
Ce site champêtre situé partiellement dans le centre historique de Liège compte plus de 60 monuments classés au patrimoine matériel de la Région wallonne. Il comporte 13 km de promenades balisées.
Ajouter à mes favoris
église

Eglise Saint-Bathélemy de Liège

Eglise Saint-Bathélemy de Liège
CC BY-SA 2.5 Jacques Renier
Place Saint-Barthélemy
Il s’agit d’une ancienne collégiale de style ottoman édifiée, en grès houiller, entre la fin du 11ème et la fin du 12ème siècle.

Son intérieur est décoré en style baroque français.
La cuve, décor
Il s’agit d’une ancienne collégiale de style ottoman édifiée, en grès houiller, entre la fin du 11ème et la fin du 12ème siècle.

Son intérieur est décoré en style baroque français.
La cuve, décorée de 4 scènes relatives au baptême, dont le baptême du Christ, repose sur 4 pierres et paraît soutenue par 10 boeufs (12 à l’origine).

fin 11è à fin 12è L’église est bâtie.

1747 L’église est agrandie. 2 nefs latérales lui sont adjointes. L’on perce le massif occidental d’un portail néo-classique.

1876 Les tours jumelles sont reconstruites.

Ajouter à mes favoris
église

Eglise Saint-Jacques de Liège

Eglise Saint-Jacques de Liège
CC BY-SA 3.0 Andre Servaty
Place Saint-Jacques 8
Eglise de style gothique flamboyant avec massif occidental en roman mosan.
A l’intérieur, on y trouve des stalles du 14è siècle, des statues baroques de Jean del Cour et de son école, un groupe sculpté "Le couronnement de la Vierge du 14è siècle, ainsi qu’un vitrail des "bons métiers" du 16è siècle.
Ajouter à mes favoris
ponts et chaussées

Favechamps

Favechamps
CC BY-SA 4.0 Jean Housen
Favechamps/Rue Pierreuse
Le verger de hautes tiges et le terrain boisé faisant partie du quartier de Pierreuse sont classés au Patrimoine de la Région wallonne depuis le 12 avril 1999.
Le sentier, d’une longueur de 610 m, joint la Rue Pierreuse au Chemin de la Citadelle avec un dénivelé de 45 m.

Son étymologie, dérivée de l’ancien français, signifie "Champs de fèves".
Ajouter à mes favoris
bâtisse remarquable

Ferme de la Vache

Ferme de la Vache
CC BY-SA 4.0 Jean Housen
Rue Pierreuse/Favechamps
Cette ferme a été construite dans la seconde moitié du 16è siècle. Il appartient actuellement au CPAS de Liège.
Préhistoire : avant -3000 (premières écritures)
Antiquité : -3000 à 476 (chute de l'empire romain d'occident)
Moyen-Age : 476 à 1453 (chute de l'empire romain d'orient)
Temps modernes : 1453 à 1789 (Révolution française)
Epoque contemporaine : 1789 à 1945 (Fin de la seconde guerre mondiale)
Histoire récente : 1945 à nos jours
1620
Les bâtiments sont occupés par les Jésuitesses anglaises.
1630
Les Jésuitesses anglaises sont remplacées par les Sépulcrines anglaises.
1655
Elle devient la propriété du prince-évêque de Liège Maximilien-Henri de Bavière.
1795
Le bâtiment devient la propriété de la ville de Liège, d’abord avec fonction d’hospices puis d’assistance publique.
Ajouter à mes favoris
gare

Gare de Liège-Guillemins

Gare de Liège-Guillemins
CC BY-SA 4.0 Nenea hartia
Rue Paradis
Ajouter à mes favoris
golf

Golf de Liège-Bernalmont

Rue Bernalmont 2
Ajouter à mes favoris
gare

Halte de Liège-Carré

Halte de Liège-Carré
CC BY-SA 3.0 Jean Housen
Rue Pouplin
Ajouter à mes favoris
gare

Halte de Liège-Saint-Lambert

Halte de Liège-Saint-Lambert
CC BY-SA 4.0 Michielverbeek
Rue de Bruxelles
Ajouter à mes favoris
bâtisse remarquable

Hôtel de Ville de Liège

Hôtel de Ville de Liège
CC BY-SA 4.0 Kleon3
Place du Marché
Cet édifice baroque teinté de classicisme est de plan rigoureusement symétrique. Les décorations de façade sont de type traditionnelles. A l’intérieur, le style est à tendance rococo.
Préhistoire : avant -3000 (premières écritures)
Antiquité : -3000 à 476 (chute de l'empire romain d'occident)
Moyen-Age : 476 à 1453 (chute de l'empire romain d'orient)
Temps modernes : 1453 à 1789 (Révolution française)
Epoque contemporaine : 1789 à 1945 (Fin de la seconde guerre mondiale)
Histoire récente : 1945 à nos jours
1691
L’ancienne maison de Ville (La Violette) est détruite durant le bombardement de la ville par le Maréchal français de Boufflers. Ce non-respect de la neutralité liégeoise est lié à la position du prince-évêque Jean-Louis d’Elderen qui, en qualité de princ
1714
L’édifice actuel est reconstruit sur l’emplacement de "La Violette".
Ajouter à mes favoris
ponts et chaussées

Montagne de Bueren

Montagne de Bueren
CC BY-SA 4.0 Michielverbeek
Cette célèbre rue aménagée en escalier de 373 marches est la plus longue du genre en Europe.
Préhistoire : avant -3000 (premières écritures)
Antiquité : -3000 à 476 (chute de l'empire romain d'occident)
Moyen-Age : 476 à 1453 (chute de l'empire romain d'orient)
Temps modernes : 1453 à 1789 (Révolution française)
Epoque contemporaine : 1789 à 1945 (Fin de la seconde guerre mondiale)
Histoire récente : 1945 à nos jours
1468
Vincent de Bueren marche avec 600 Franchmontois vers le campement de Charles le Téméraire installé sur la colline pour l’assassiner. La tentative échoue. Les 600 Franchimontois sont tous massacrés.
30
oct
1468
Charles le Téméraire détruit Liège d’une manière horrible.
1880
L’escalier est aménagé et porte le nom du vaillant héros.
Ajouter à mes favoris
monument

Monument au 14è Régiment de Ligne

Monument au 14è Régiment de Ligne
CC0 Romaine
Boulevard du 14è de Ligne/Boulevard du Deuxième Lancier
Cette haute obélisque qui domine le sommet de la Montagne de Bueren a été érigée en l’honneur du 14è Régiment de ligne de l’armée belge qui a combattu lors de la première guerre mondiale.
Ajouter à mes favoris
monument

Monument aux morts du 12è Régiment de Ligne

Boulevard du 12è de Ligne
Ce monument est dédié à 1250 enfants de Liège tombés au champ d’honneur durant les deux guerres mondiales.
Ajouter à mes favoris
monument

Monument Noss Pierreuse à ses Èfants

Monument Noss Pierreuse à ses Èfants
CC0 Romaine
Rue Pierreuse/Au Pèrî
Cette stèle, avec un bas-relief de la Vierge Marie, dédiée aux victimes liégeoises de la première guerre mondiale, comporte 11 noms auxquels sont venus s’ajouter de part et d’autre 8 noms de militaires et de résistants de la seconde.
Ajouter à mes favoris
musée

Musée de la Vie wallonne

Musée de la Vie wallonne
CC BY-SA 3.0 Promeneuse7
Cour des Mineurs
04 279 20 31
info@viewallonne.be
Ce musée créé en 1913 possède une des plus riches collections concernant les wallons, du 19è siècle à nos jours. Un théâtre de marionnettes avec des personnages du répertoire traditionnel liégeois : Tchantchès, Nanèsse, Roland, etc.
Ajouter à mes favoris
musée

Musée d’Art et Technique du Luminaire

Musée d’Art et Technique du Luminaire
CC BY-NC 2.0 Kotomi
Rue Mère Dieu
04 223 75 37
Ce musée ouvert en 2012 présente des appareils d’éclairage utilisés dans le monde depuis la préhistoire jusqu’à nos jours. Porté par Philippe Deitz en faveur de la Ville, il collectionne les luminaires anciens depuis l’âge de 15 ans.
Ajouter à mes favoris
bâtisse remarquable

Palais des Princes-Évêques

Palais des Princes-Évêques
CC BY-SA 3.0 Romāns Kolduns
Place Saint-Lambert
Ce palais prestigieux comporte 2 cours intérieures, dont une, accessible aux visiteurs, est entourée de galeries reposant sur des colonnes décorées de manière particulière.
La seconde cour était réservée au prélat et est fermée aux visiteurs. Elle contient une fontaine avec une grille Louis XV.
Préhistoire : avant -3000 (premières écritures)
Antiquité : -3000 à 476 (chute de l'empire romain d'occident)
Moyen-Age : 476 à 1453 (chute de l'empire romain d'orient)
Temps modernes : 1453 à 1789 (Révolution française)
Epoque contemporaine : 1789 à 1945 (Fin de la seconde guerre mondiale)
Histoire récente : 1945 à nos jours
1000
Le palais est construit.
1526
Le palais est reconstruit sur des plans plus ambitieux.
1734
Un incendie ravage le bâtiment.
19
è siècle
L’aile gauche est construite.
Ajouter à mes favoris
bâtisse remarquable

Palais provincial de Liège

Palais provincial de Liège
CC BY-SA 3.0 Xofc
Place Saint-Lambert
Il s’agit d’un bâtiment de style néogothique qui témoigne de l’histoire liégeoise.
Construit de 1849 à 1853, cette aile est le siège du gouvernement provincial.
Le hall d’entrée du palais provincial montre, au dessus de la volée d’escaliers, Notger qui accueille les visiteurs.

Le style néogothique de l’édifice, un peu exubérant lui a valu d’être qualifié de "gothique troubadour". Mais les Liégeois l’aiment beaucoup ainsi, avec ses quarante-deux statues représentant de grands personnages liégeois, et dix-neuf bas-reliefs qui illustrent les moments clefs de l’histoire de Liège.

Le palais provincial, comme le palais de justice d’ailleurs, est souvent ouvert au public. La grande salle du conseil provincial, à laquelle mène un grand escalier en deux volées, est très prestigieuse.
Ajouter à mes favoris
parc

Parc de la Citadelle

Parc de la Citadelle
CC BY-SA 3.0 flamenc
Boulevard du 12è de Ligne/Rue des Glacis
Ancienne forteresse, ce site maintes fois remanié est occupé depuis des siècles par des activités houillères et militaires. Le parc s’est vu aménagé en 1908 après le déclassement de la citadelle.
Préhistoire : avant -3000 (premières écritures)
Antiquité : -3000 à 476 (chute de l'empire romain d'occident)
Moyen-Age : 476 à 1453 (chute de l'empire romain d'orient)
Temps modernes : 1453 à 1789 (Révolution française)
Epoque contemporaine : 1789 à 1945 (Fin de la seconde guerre mondiale)
Histoire récente : 1945 à nos jours
1255
Le prince-évêque Henri de Gueldre fait ériger une forteresse pour tenir les Liégeois en respect.
29
sep
1269
La forteresse est prise par les Liégeois.
1486
Guy de Cannes, mambour de la principauté, projette la reconstruction de la citadelle.
1650
Le prince-évêque Maximilien-Henri de Bavière reçoit de l’empereur l’autorisation de construire une forteresse. Des ingénieurs allemands sont appelés pour la construction. Les remparts sont formés de terre avec 4 pointes : Notre-Dame, Saint-Lambert, Ferdin
1663
La première citadelle en dur est construite.
1671
La construction de la citadelle de forme pentagonale est terminée. Elle comporte des bastions à chaque angle et des demi-lunes. Les remparts côté campagne sont bordés de fossés des Anglais au Six-Cents-Degrés. La citadelle est entièrement intégrée à l’in
1675
Les Français prennent la citadelle.
1676
Les Français démolissent la citadelle par crainte qu’elle ne tombe aux mains de leurs ennemis. Les bastions, les demi-lunes et une partie des anciens remparts sont minés.
1684
Le prince-évêque Maximilien-Henri de Bavière fait reconstruire la citadelle.
1689
La citadelle est démolie, conformément au traité de Versailles, qui garantit la neutralité liégeoise.
1691
Les troupes françaises commandées par le maréchal de Boufflers bombardent Liège depuis la Chartreuse dans le cadre de la guerre de la Ligue d’Augsbourg (1686-1697).
1692
Le général hollandais Menno van Coehoorn s’installe à Liège pour organiser sa défense. Il fait établir des tranchées successives protégées par des talus palissadés en rive gauche de Meuse. Un front de lignes s’étend de Tilleur à Saint-Gilles et un autre d
1701
Vauban projette de remettre la citadelle en état et en charge l’ingénieur Jacques de la Combe, lors du début de la guerre de Succession d’Espagne.
1702
L’ingénieur Filley décrit dans un rapport l’état de la citadelle comme lamentable. Vauban vient à Liège pour tenter de convaincre le prince-évêque de prendre en charge le coût énorme estimé des travaux.
20
oct
1702
La citadelle est assiégée par les alliés et la reprennent aux Français. L’attaque se fait depuis le Haut-des-Tawes où van Coehoorn a installé son artillerie (à l’emplacement de l’actuel terril de Batterie).
1817
La chapelle Sainte-Balbine, de la porte Sainte-Walburge et du bastion du Clergé disparaissent pour mener à bien la reconstruction.
1891
La citadelle est déclassée en tant que forteresse, ainsi que le fort de la Chartreuse. Les progrès de l’artillerie ont nécessité la construction d’une ceinture de douze forts entourant Liège. Dès lors, la citadelle devient une simple caserne dépouillée de
28
sep
1911
Le 12è de Ligne s’installe à la citadelle.
Ajouter à mes favoris
parc

Parc du Jardin Botanique

Parc du Jardin Botanique
CC BY-SA 4.0 Jean Housen
Rue Louvrex/Rue des Anges/Rue Courtois/Rue Fusch
Ajouter à mes favoris
parc

Parc d’Avroy

Parc d’Avroy
CC BY-SA 2.0 Stephane Mignon
Boulevard d’Avroy
Ajouter à mes favoris
ponts et chaussées

Passerelle Saucy

Passerelle Saucy
CC BY-SA 3.0 Jean Housen
Passerelle Saucy
Ce pont pédestre sur la Meuse, appelé aussi Passerelle de la Régence, relie Outremeuse et la Rue de la Régence au niveau de l’Université.
Il est constitué de 2 travées de 52 m de long et de 5,80 m de large.
Préhistoire : avant -3000 (premières écritures)
Antiquité : -3000 à 476 (chute de l'empire romain d'occident)
Moyen-Age : 476 à 1453 (chute de l'empire romain d'orient)
Temps modernes : 1453 à 1789 (Révolution française)
Epoque contemporaine : 1789 à 1945 (Fin de la seconde guerre mondiale)
Histoire récente : 1945 à nos jours
1874
Le souhait d’établir un pont entre Boulevard Saucy et la Rue de la Régence est formulé. Il est décidé d’ériger une passerelle en métal, moins coûteuse qu’un pont.
1877
La décision est prise d’établir une passerelle pédestre, obliquement par rapport à la Meuse La tâche est confiée à Guillaume Prévot. Le coût des travaux est estimé à 224665 Francs.
1878
Des crues importantes mettent à mal le travail des ouvriers.
sep
1880
La passerelle est achevée.
1940
La passerelle est détruite.
1949
La passerelle est reconstruite après la guerre.
1970
Les escaliers sont transformés en rampe afin de permettre le passage par au-dessus des voies rapides.
1980
Un projet de remplacement est lancé afin de permettre aux bâteaux de gros tonnage de franchir sans danger la passerelle placée obliquement à cause de la courbure de la Meuse. Ce projet restera sans suite.
1994
La passerelle est rénovée grâce à l’apport de crédits européens (Feder). Les escaliers d’accès sont reconstruits.
Ajouter à mes favoris
pique-nique

Pique-nique de Pierreuse

Rue Pierreuse
Une table de pique-nique au bas de la Rue Pierreuse.
Ajouter à mes favoris
ponts et chaussées

Place Saint-Lambert

Place Saint-Lambert
Cette place est dédiée à Saint-Lambert, l’évêque martyre.
Très connue à Liège, il s’y trouve le Palais de Justice.
Ajouter à mes favoris
point de vue

Point de vue de Favechamps

Point de vue de Favechamps
CC BY-SA 4.0 Jean Housen
Favechamps
Un point de vue vers la Rue de Campine et la Rue Jean Haust, des quartiers du nord de Liège.
Ajouter à mes favoris
ponts et chaussées

Pont Atlas

Pont Atlas
CC BY-SA 4.0 Trougnouf
Pont Atlas
Ce pont relie actuellement les deux rives de la Meuse à hauteur de la cité de Droixhe.
Préhistoire : avant -3000 (premières écritures)
Antiquité : -3000 à 476 (chute de l'empire romain d'occident)
Moyen-Age : 476 à 1453 (chute de l'empire romain d'orient)
Temps modernes : 1453 à 1789 (Révolution française)
Epoque contemporaine : 1789 à 1945 (Fin de la seconde guerre mondiale)
Histoire récente : 1945 à nos jours
1927
Debut de la construction de ce pont destiné à enjamber à la fois la Dérivation, la Meuse et le Canal de Maastricht sur une longueur de 315 mètres.
1930
L’ancêtre du pont Atlas est érigé. Il est alors appelé Pont de Coronmeuse, c’est l’un des rares vestiges de l’Exposition Internationale de Liège de 1930 organisée pour le centenaire de la Belgique.
11
mai
1940
Il est malheureusement détruit à l’aube de la seconde guerre mondiale mais après celle-ci un nouveau pont est érigé.
1947
Fin de la construction de ce dernier et il est baptisé Pont de l’Atlas V en mémoire du remorqueur qui avait réussi à forcer les barrages allemands sur la Meuse et à rallier Eisden en 1917.
Ajouter à mes favoris
ponts et chaussées

Pont des Arches

Pont des Arches
CC BY 3.0 Jean Housen
Pont des Arches
Les piles de ce pont très connu à Liège sont décorées de quatre statues symbolisant la naissance de la Cité liégeoise par une mère et son enfant, un chevalier évoque le moyen-âge.
Un personnage aux chaînes brisées évoque la révolution belge de 1830, et la dernière statue : un personnage dissimulant une grenade dans son manteau exprime la résistance à l’occupation allemande pendant les deux dernières guerres.

Construit durant le Moyen-Age, il a été détruit à plusieurs reprises par des crues ou lors de conflits et notamment durant la seconde guerre mondiale. Date de la dernière reconstruction : 1947.
Ajouter à mes favoris
ponts et chaussées

Pont Kennedy

Pont Kennedy
CC BY-SA 3.0 Jean Housen
Pont Kennedy
Ce pont permet de relier le Centre de Liège au Quartier de Longdoz.
Il est fréquenté par plus de 15000 véhicules par jour.
Préhistoire : avant -3000 (premières écritures)
Antiquité : -3000 à 476 (chute de l'empire romain d'occident)
Moyen-Age : 476 à 1453 (chute de l'empire romain d'orient)
Temps modernes : 1453 à 1789 (Révolution française)
Epoque contemporaine : 1789 à 1945 (Fin de la seconde guerre mondiale)
Histoire récente : 1945 à nos jours
1837
Construction du premier pont. Il s’écroulera à peine 5 mois plus tard.
1841
On entame la construction d’un second pont, qui est alors appelé Pont de la Boverie ou Pont Neuf.
1843
Le second pont est achevé et inauguré.
1940
Alors qu’il a été épargné durant la première guerre mondiale, il est dynamité.
1946
Mise en place d’un pont provisoire.
1958
On reconstruit un nouveau pont.
1960
Le nouveau pont est inauguré.
Ajouter à mes favoris
ponts et chaussées

Port autonome de Liège

Quai de Maestricht 14
Deuxième port fluvial européen pour le tonnage (en 2004 : plus de 22 millions de tonnes manutentionnées), derrière le port rhénan de Duisbourg (Allemagne) et devant le Port autonome de Paris.
La liaison directe avec Anvers par le Canal Albert lui permet un transport de marchandises au coeur de la grande région industrielle de l’Europe pour le bassin mosan mais aussi vers la Rhénanie et le Luxembourg.

Le Port autonome de Liège gère 26 ports sur environ 359 ha de terrains et 24 km de quais entre Lanaye et Statte soit sur une distance de plus ou moins 50 km le long de la Meuse et du Canal Albert. En province de Liège, douze communes sont touchées par le Port autonome de Liège.
Ajouter à mes favoris
monument

Statue de Charlemagne

Statue de Charlemagne
Public Domain Claude Warzée
Parc d’Avroy
Cette statue équestre de Charlemagne a été sculptée par Luc Jehotte et inaugurée en 1868. Le grand empereur tend le bras et les Liégeois lui font dire "Ploû-t-i?" (Pleut-il ?). Dans le piédestal, on peut voir la représentation de ses ancêtres.
Ajouter à mes favoris
monument

Statue de Charles Rogier

Statue de Charles Rogier
CC BY-SA 3.0 Jean Housen
Boulevard d’Avroy
Statue montrant un homme pensif : Charles Rogier, artisan de la Révolution de 1830, réconforté par une muse fort bien en chair et heureusement dédaignée par un lion tout pensif lui aussi.
Dans l’hôtel de ville de Liège, un grand tableau évoque cette aventure où l’on voit les Liégeois suivant Charles Rogier, qui brandit un drapeau sur lequel on peut lire "Mourir pour Bruxelles". Ce slogan laisse fort dubitatifs les Liégeois d’aujourd’hui.
Préhistoire : avant -3000 (premières écritures)
Antiquité : -3000 à 476 (chute de l'empire romain d'occident)
Moyen-Age : 476 à 1453 (chute de l'empire romain d'orient)
Temps modernes : 1453 à 1789 (Révolution française)
Epoque contemporaine : 1789 à 1945 (Fin de la seconde guerre mondiale)
Histoire récente : 1945 à nos jours
1830
Charles Rogier emmène à Bruxelles des Liégeois. Ils mènent une action déterminante pour chasser les Hollandais hors du territoire et proclamer l’indépendance de la Belgique.
Ajouter à mes favoris
parc

Terrasses des Minimes

Terrasses des Minimes
CC BY-SA 4.0 Omondi
Cour des Minimes
Cet espace vert situé derrière le palais des pinces-évêques font partie de l’ensemble des Coteaux de la Citadelle. "Minimes" provient du nom du couvent en ruines présent à cet endroit.
Ajouter à mes favoris
réserve naturelle

Terril du Bernalmont

Terril du Bernalmont
CC BY 4.0 Eebie
Rue des Petites Roches/Rue des Vignes
Cet ancien terril charbonnier de 29,32 ha et culminant à 195 m d’altitude est un site naturel de grand intérêt biologique et est essentiellement boisé par des bouleaux verruqueux et des saules marsault. Il offre un panorama exceptionnel sur Liège.
Ajouter à mes favoris
théatre

Théâtre Royal de Liège

Théâtre Royal de Liège
CC BY-SA 4.0 Opéra Liège
Rue des Dominicains 1
Cet édifice de style néo-classique est classé patrimoine protégé de Wallonie.
La grande salle à l’italienne dont l’hémicycle est entièrement recouverte de velours et de bois pour la qualité acoustique.
La grande salle est surplombée d´un lustre de trois tonnes sculpté par Oscar Berchmans et illuminé de 207 ampoules.
Elle a une capacité de 1033 personnes.

Le banquet quant à lui a une capacité de 80 personnes et la salle de réception de 250 personnes.
Préhistoire : avant -3000 (premières écritures)
Antiquité : -3000 à 476 (chute de l'empire romain d'occident)
Moyen-Age : 476 à 1453 (chute de l'empire romain d'orient)
Temps modernes : 1453 à 1789 (Révolution française)
Epoque contemporaine : 1789 à 1945 (Fin de la seconde guerre mondiale)
Histoire récente : 1945 à nos jours
4
nov
1820
Le théâtre est inauguré. Il est construit avec divers matériaux récupérés de plusieurs églises détruites lors de la Révolution de 1789, notamment la Cathédrale Saint Lambert et le couvent des Chartreux (pour les colonnes de façade).
1840
Le théâtre subit une première rénovation.
1967
L’Opéra Royal de Wallonie est créé sur la reprise de l´ancienne troupe lyrique du Théâtre royal et constitué en asbl regroupant à l’époque, le pouvoir régional wallon et les villes de Liège, Verviers, Mons et Charleroi.
sep
1982
Le petit théâtre est inauguré. Il s’agit d’une salle moderne comportant 80 places assises. Il est employé pour des opéras de chambres, baroques, expérimentations, et concerts.
1985
L’Opéra Royal de Wallonie dépend uniquement de la Communauté Wallonie Bruxelles qui assure la majeure partie de sa subvention.
Ajouter à mes favoris
Les ravitaillements à Liège
8
établissements
Les logements à Liège
13
établissements
Ce bâtiment restauré englobe la cour historique d’un l’ancien couvent. Sa capacité est de plus de 200 lits.
Les balades à proximité
Le nombre à droite de la localité de départ représente la distance par rapport à cette balade.
6
balades
CC BY-SA 4.0 mini-ardenne
Une boucle familiale autour d’un point d’intérêt remarquable (family)
km
4
hard
Sur la colline de la dernière boucle de l’Ourthe
CC BY-SA 4.0 FriedrichFrisch
km
3.5
hard
Surprenantes hauteurs de Liège !
CC BY-SA 4.0 Jean Housen
Une boucle familiale autour d’un point d’intérêt remarquable (family)
km
5.8
medium
Balade dans l’étonnant domaine de l’Université de Liège
CC BY-SA 4.0 Jean Housen
Une boucle familiale autour d’un point d’intérêt remarquable (family)
km
4.7
easy
Liège au vert
CC BY-SA 4.0 Jean Housen
Une boucle familiale autour d’un point d’intérêt remarquable (family)
km
3.8
easy
Un îlot de verdure dans les faubourgs liégeois
CC BY-SA 3.0 Michelle 13
Une boucle familiale autour d’un point d’intérêt remarquable (family)
km
8.6
medium
Surprenant quartier de Liège
La carte
1
carte
Liège
Liège
Liège comme vous ne l’avez jamais vue !
La périphérie de Liège est très dense et depuis celle-ci, plusieurs régions commencent à s’étendre : l’Ardenne au sud-est, le Condroz au sud-ouest, le Pays de Herve au nord-est, la Hesbaye au nord-ouest. S’y cache un réseau de balades bluffant...
Les localités voisines
(distance en km de Liège et nombre de POI)
3
localités
Angleur
Liège
3
13
Chênée
Liège
4
7
Cointe
Liège
2
1