mini-ardenne
connexion
21
online
Se connecter






×
Pas encore inscrit ?

Mot de passe oublié ?

Formulaire d'inscription








6 + 2 =

Un e-mail va être envoyé à cette adresse.
Il contient un lien sur lequel vous pourrez cliquer pour activer votre inscription.


×
Réinitialisation du mot de passe
Un e-mail automatique va être envoyé à l’adresse sur laquelle vous vous êtes inscrit.

En cliquant sur le lien qu'il contient, vous pourrez ensuite régénérer un nouveau mot de passe.


×
×

Découvrez cette région de fond en comble avec des dizaines de combinaisons de balades personnalisables sur notre carte mini-ardenne !

Chapelle Notre-Dame du Refuge de Saint-Léger

Chapelle Notre-Dame du Refuge de Saint-Léger
Public Domain Grentidez
Wachet/Rue de l’Ermitage
Saint-Léger
added by mini-ardenne
On cite déjà l’existence de l’ermitage du Wachet au 16è siècle. Le premier ermite mentionné est Claude de Habaru. La chapelle quant à elle date du 17è siècle.
Le Christ en croix en bois polychrome sur la façade ouest de la chapelle date du 18è siècle.
Les vitraux représentent Notre-Dame de Beauraing, une piéta, une Vierge et une éducation de la Vierge.
Une procession annuelle à la Vierge a lieu tous les 15 août. On y dresse un autel en plein air.
Préhistoire : avant -3000 (premières écritures)
Antiquité : -3000 à 476 (chute de l'empire romain d'occident)
Moyen-Age : 476 à 1453 (chute de l'empire romain d'orient)
Temps modernes : 1453 à 1789 (Révolution française)
Epoque contemporaine : 1789 à 1945 (Fin de la seconde guerre mondiale)
Histoire récente : 1945 à nos jours
1559
On cite pour la première fois l’existence de l’ermitage du Wachet.
1660
Le premier ermite connu, Claude de Habaru, quitte l’ermitage du Wachet pour l’ermitage du Bonlieu.
1678
La chapelle est construite.
12
jul
1779
Les reliques de la Sainte-Croix et celles de Saint-Donat sont transportées à la chapelle.
4
déc
1779
Frère Dominique fait don des reliques de Saint-André.
22
nov
1782
Le Frère Macaire, Jean-Nicolas Lichtfous est le dernier ermite du Wachet.
2
jul
1783
Joseph II interdit les ermitages.
1793
Un garde chapelle surveille l’édifice. Il est logé gratuitement en contrepartie.
1838
La chapelle est restaurée.
1900
Le chemin de croix est remplacé par les 14 stations en pierre de taille actuelles, dont chacune d’entre elles a été offerte par une famille du village. Elles comportent un socle quadrangulaire, un pilier et une colonne engagée surmontée d’une niche.
1944
Le logement de l’ermite est transformé en sacristie.
1952
La toiture et le clocher sont renouvelés.
Ajouter à mes favoris

Modifier le dévelop-
pement

Ajouter une chronologie